Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

08 décembre 2021

Pierre-Luc Chenel - redactionlarevue@lexismedia.ca

L’histoire derrière l’athlète : Mégane Larrivée et Alessia Merola

HOCKEY

2921portrait hockey 1

©courtoisie

Mégane Larivée

Les hockeyeuses Mégane Larrivée et Alessia Merola ont plusieurs points en commun. Elles ont commencé à jouer au hockey à l’âge de 3 ans avec les garçons et défendent aujourd’hui, à 18 ans, les couleurs des Islanders du Cégep John-Abbott après une saison manquée à cause de la pandémie.

Du côté de Mégane Larrivée, elle a débuté en portant l’uniforme des Chevaliers de Lachenaie. Après sa saison dans la catégorie atome BB, elle a commencé à jouer avec les filles chez les Pionnières de Lanaudière, aux niveaux pee-wee et bantam. À sa deuxième saison pee-wee, la défenseure voulait retourner jouer avec les garçons, mais elle a été surclassée dans la catégorie bantam avec les filles.

Publicité

Défiler pour continuer

Au niveau midget, Mégane a porté l’uniforme des Pionnières AA, des Étoiles AAA, puis celui du Collège Saint-Sacrement au niveau juvénile. Elle conserve bien en mémoire un événement survenu lors de sa saison avec les Pionnières AA. « En 2018, nous sommes allées aux championnats canadiens, a-t-elle spécifié. J’ai grandi et pris de la maturité avec cette équipe. »

2921portrait hockey2

©courtoisie

Mégane Larivée, enfant.

Maintenant rendue au niveau collégial, elle a arrêté son choix sur les Islanders du Cégep John-Abbott. « Ici, il y a du hockey avec le programme de Techniques policières, a mentionné la numéro 5, qui a dû se familiariser avec la langue anglaise à son arrivée. De plus, ici, nous sommes dans la première division, donc c’était mon meilleur choix. »

Au cours de ses saisons au hockey mineur, Mégane Larrivée a pratiquement toujours eu les mêmes entraîneurs. Celui qui a fait la différence? « Mon père, a répondu celle qui a 5 points en 12 parties cette saison avec les Islanders. Il est encore entraîneur et il l’est pour ma petite sœur qui joue présentement dans le hockey masculin. »

Alessia Merola, la cerbère

Ayant grandi à Mascouche, Alessia Merola a décidé de devenir gardienne de but à sa deuxième saison au niveau novice. Elle a joué avec les garçons jusqu’à sa première année bantam, afin d’avoir la chance de participer aux Jeux du Québec. À ce niveau, elle a protégé le filet des Pionnières AA et des Éperviers de Mascouche.

2921portrait hockey3

©courtoisie

Alessia Merola.

La gardienne de but a aussi évolué avec les Étoiles midget AAA et l’école secondaire Lester B. Pearson avant de grossir les rangs des Islanders du Cégep John-Abbott. « C’était mon école secondaire et aussi, je voulais jouer en Division 1. Je voulais jouer à un niveau plus haut. De plus, j’avais grandi avec plusieurs joueurs de l’équipe », a confié la troisième gardienne de but à John-Abbott, qui se motive actuellement avec les encouragements de ses coéquipières. « Parfois, c’est difficile. Un jour, ce sera mon tour de jouer et ça se passe quand même bien. »

Dans ses souvenirs, Alessia Merola considère une saison au niveau bantam AA comme sa meilleure campagne. Des présences dans de grands matchs sont restées dans sa mémoire. « Nous sommes allés en finale à deux reprises. Dans un des tournois, j’avais gagné le titre de meilleure gardienne du tournoi, s’est-elle remémorée. On a eu une très bonne saison. »

Même si Terrebonne et Mascouche ne sont pas loin de Sainte-Anne-de-Bellevue, les deux jeunes athlètes ont dû quitter le nid familial pour poursuivre leurs études. Alessia Merola a effectué la transition facilement, mais l’expérience s’est révélée plus complexe pour Mégane Larrivée. « Je suis une personne plus indépendante, alors j’étais capable de faire mes propres affaires », a conclu Alessia, avant de laisser la parole à sa coéquipière : « Je viens d’une famille de quatre enfants, et d’arriver en appartement et de faire mes choses moi-même, j’ai quand même trouvé ça difficile au début. Mais ça a été plaisant, car tu apprends à faire des repas et à être responsable. Tes parents ne sont plus derrière toi. »

2921portrait hockey4

©courtoisie

Alessia Merola à ses débuts.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média