Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

22 décembre 2021

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

La macédoine

LIBRE OPINION

Gilles Bordonado

Gilles Bordonado, éditeur et directeur du développement des affaires de La Revue.

Permettez-moi de vous présenter une petite macédoine en cette édition du 22 décembre.

Un départ attendu

L’annonce du départ du directeur général de la Ville de Terrebonne, Alain Marcoux, par le maire Mathieu Traversy a été applaudie par une grande majorité des employés syndicaux municipaux en guerre ouverte avec ce vétéran administrateur public. Son contrat prendra fin le 31 mars, incluant les trois mois de préavis travaillés et rémunérés, condition prévue à son contrat d’embauche.

Avec raison, le maire a remercié M. Marcoux « pour sa contribution à l’avancement de Terrebonne en matière de transformation organisationnelle et pour son parcours professionnel dans l’administration publique depuis 50 ans ».

Si sa nomination a envenimé les relations avec tous les syndicats et l’essentiel des employés municipaux, M. Marcoux a mis à jour nombre de politiques administratives qui profiteront longtemps à Terrebonne. Absent depuis août pour des raisons de santé, il était revenu au travail quelques jours avant l’élection du 7 novembre. Notons que le processus d’embauche du nouveau DG démarrera en janvier pour pourvoir le poste en mars.

Notons que les syndicats semblent apprécier les premières discussions menées avec la nouvelle administration, des représentants syndicaux ayant été entre autres invités à discuter de la mise en place du télétravail. Il faut ouvrir les fenêtres pour assainir l’air et l’administration Traversy s’y engage.    

Chapeau Sylvain!

J’en profite pour lever mon chapeau à Sylvain Racine, qui fait l’objet d’un reportage bien mérité dans notre édition de cette semaine. Malgré le fait que nous travaillions dans des médias différents, mais jamais considérés comme concurrents, Sylvain et moi, comme TVRM et La Revue, avons entretenu des relations privilégiées. Il mérite amplement les honneurs faits. Ce grand défenseur de la nouvelle locale s’est battu avec énergie pour que les télévisions régionales soient maintenues. Malgré vents et marées, il a tenu le fort. Si l’information locale trouve encore sa place à la télévision d’ici, c’est qu’il y a contribué grandement. Bravo, Sylvain, et bonne retraite!

Faut pas lâcher

Pour terminer, je vous lance un grand appel à la solidarité en cette nouvelle période de tourments. La pandémie que l’on espérait derrière nous fait un retour en force à la pire période qui soit, le temps des fêtes.

Je sais que vous en avez plein votre casque. Moi aussi, mais il faut faire avec.

Soyez prudents, prenez les mesures pour vous protéger, et courage. Faut pas lâcher.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média