Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

28 janvier 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

La police surveillera les sentiers de motoneige à Terrebonne

3822motoneiges

©courtoisie

Le Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion sera présent dans les sentiers de motoneige.

À l’approche de février, Mois national de la motoneige, le Service de police intermunicipal de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion encourage les motoneigistes à prendre la responsabilité de leurs décisions et de leurs actions sur la neige.

Durant tout le mois de février et jusqu’à la fin de la saison, les patrouilleurs à motoneige seront présents de façon sporadique dans les différents sentiers afin d’assurer la sécurité et la quiétude des résidents et autres utilisateurs.

À Terrebonne, on retrouve des sentiers dans le secteur de l’avenue Claude-Léveillée, qui longent l’autoroute 640 et se dirigent ensuite vers Saint-Anne-des-Plaines, de même que des sentiers à La Plaine, sans compter ceux de Bois-des-Filion. « Nous diversifions nos opérations. Les patrouilleurs vont effectuer des reconnaissances et répondront à des plaintes qui sont souvent liées au non-respect des règles à suivre », indique le capitaine Joël Lamarche, qui a été lui-même un adepte de la motoneige. Principalement, les règles non respectées sont liées à la vitesse (maximum de 70 km/h), au permis de conduire une motoneige (avoir au moins 16 ans), à la conduite avec des facultés affaiblies et aux heures de conduite (interdit entre 0 h et 6 h). Notons également que le port du casque est obligatoire et que la circulation sur les chemins publics et dans les parcs est interdite.    

Escouade spéciale

La police de Terrebonne a affecté une escouade spéciale à la surveillance dans les sentiers, soit un sergent et six agents, un peu comme lorsqu’ils règlent la circulation sur les routes. « Les motoneiges sont équipées de gyrophares et de systèmes de communication, comme sur nos VTT », fait remarquer le capitaine Lamarche. 

Au fil des ans, les règles du jeu en matière de droit de passage ont également changé. « Il arrive que des motoneigistes sortent des sentiers et circulent sur les terres agricoles à La Plaine ou à Lachenaie. Les producteurs agricoles ne sont pas enchantés de les voir abîmer leurs pousses et parfois des équipements ou des clôtures. Les droits de passage ne donnent pas aux motoneigistes le privilège de tout faire. Au fil des années, les droits de passage se sont modifiés parce que certains secteurs se sont beaucoup développés », souligne M. Lamarche.

Pour plus d’information sur la pratique conforme de la motoneige, on peut visiter le site Web de la Fédération des clubs de motoneiges du Québec au www.fcmq.qc.ca ou celui de la Société de l’assurance automobile du Québec au www.saaq.gouv.qc.ca.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média