Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

31 janvier 2022

Valérie Maynard - vmaynard@lexismedia.ca

Rencontre entre le maire de Terrebonne et le ministre de la Famille.

3822cpe lacombe

©courtoisie

Le maire Mathieu Traversy a discuté avec le ministre Mathieu Lacombe.

Le maire de Terrebonne, Mathieu Traversy, a rencontré en visioconférence le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, pour discuter de la création de places dans les centres de la petite enfance (CPE). Il s’agissait de la première rencontre officielle entre les deux hommes.

« Ce fut un bel échange qui nous a permis de discuter de pistes de solution et qui met la table à une collaboration entre nos deux équipes », a résumé M. Traversy.

Sept projets d’agrandissement ou de construction d’installations de CPE sont en cours de réalisation sur le territoire des Moulins (Terrebonne et Mascouche), ce qui représentera, à terme, 532 nouvelles places, un chiffre qui se situe encore bien en deçà des besoins.

Rappelons que la Ville de Terrebonne accueille sur son territoire près de 33 000 jeunes familles. Il s’agit là d’un des plus hauts taux de jeunes familles au Québec. Sa croissance démographique au cours des 10 dernières années se chiffre à 10,7 %. Elle atteindra 14 % en 2036.

« La croissance annoncée de la population ainsi que l’effervescence du marché résidentiel occasionneront de nouvelles demandes de places à court, à moyen et à long termes. Nous devons agir dès maintenant », a indiqué le maire.

Cette rencontre a aussi permis de soulever de nombreux enjeux sous-jacents au manque de places, soit l’inflation des coûts de construction des installations projetées et les modifications ces dernières années dans le processus de l'analyse des demandes et d’octroi de subventions, auxquels s’ajoutent également la rareté de locaux de superficie adéquate en location, le prix d’acquisition des terrains et locaux, la localisation des terrains disponibles versus les besoins des différents secteurs du territoire et la pénurie de main-d’œuvre en services de garde.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média