Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

23 février 2022

Valérie Maynard - vmaynard@lexismedia.ca

Mouvement Terrebonne marque le rythme

BILAN DES 100 PREMIERS JOURS AU POUVOIR

4122bilan MT

©courtoisie

Le maire Mathieu Traversy et à l’arrière-plan, Caroline Favreau, le soir de l’élection du 7 novembre 2021

Caroline Favreau, présidente de Mouvement Terrebonne, dont sont issus tous les élus du conseil municipal de Terrebonne, dresse un bilan positif des 100 premiers jours de l’administration Traversy. « Une ville verte et une équipe qui a de l’écoute, c’est ce qui caractérise le mieux le début du mandat de l’équipe de Mathieu Traversy », estime-t-elle.

Selon elle, les cent jours écoulés depuis l’assermentation du conseil auront suffi aux dix-sept élus de Mouvement Terrebonne pour entamer la réalisation de plusieurs de leurs propositions, notamment les changements à la rémunération des élus, incluant une diminution de 10 % du salaire de base; le nombre de rues permettant le jeu de façon sécuritaire qui passera de 16 à 48; la nouvelle application mobile qui permettra de suivre l’état du déneigement et l’amélioration de la gestion du stationnement hivernal. « Évidemment, on ne peut pas tout faire en 100 jours, mais déjà, on constate le contraste dans l’approche et le leadership à l’hôtel de ville par cette nouvelle équipe », souligne-t-elle.

Agir en toute transparence

Mme Favreau note que la nouvelle équipe a dû concilier avec plusieurs projets non chiffrés et dont la réalisation avait été retardée sous l’ancienne administration, dont le projet de voie cyclable sur la côte de Terrebonne. « L’administration Plante a attaché les mains de la Ville sur des projets majeurs qui n’ont finalement pas été réalisés ou qui n’ont débuté qu’à la dernière année de son mandat, dont le quartier général de la police et la station d’épuration La Pinière. L’équipe du Mouvement Terrebonne a choisi de maintenir ces projets. Elle demande cependant une révision de certains montants avancés pour en arriver à des échéanciers plus réalistes et surtout, pour éviter de mauvaises surprises aux citoyens. C’est une décision responsable et ça démontre un souci de transparence envers les citoyens », explique-t-elle.

Priorité à l’environnement

Mme Favreau note qu’en 2022, le budget de plantation d’arbres a été doublé par rapport à celui de l’ancienne administration. Le virage vers l’électrification des transports et l’accélération du déploiement du réseau de bornes de recharges ont été entrepris. Plusieurs annonces auront lieu prochainement, notamment le programme de soutien à l’achat de bornes de recharge résidentielles, la réduction des déchets à la source et la planification de tronçons additionnels pour le réseau cyclable.

« Un changement important se met en branle, notamment par la création du bureau de l’environnement et de la transition écologique. Le nouveau conseil veut se donner les moyens de remplir les objectifs audacieux qu’il s’est fixé pour l’électrification des transports, pour une gestion plus responsable de nos matières résiduelles et pour l’amélioration de notre canopée », conclut-elle.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média