Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

09 mars 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Quand une petite fille apprend à vivre avec une main en moins

4322olivia1

©Stéphane Fortier - La Revue

Olivia Clavère a appris à se débrouiller avec une prothèse depuis qu’elle est toute petite.

L’Association des Amputés de guerre est en pleine campagne de plaques porte-clés, et ce, durant tout le mois de mars.

Les dons versés par les adhérents au Service des plaques porte‑clés rendent possible l’existence de divers programmes à l’intention des personnes amputées. Ces dernières reçoivent de l’aide financière pour l’achat de membres artificiels ainsi que du soutien moral. L’association veille aussi à la défense de leurs droits.

À Terrebonne, une petite fille de 7 ans, Olivia Clavère, bénéficie du programme Les Vainqueurs, une des propositions de l'organisme qui évite aux parents de débourser des sommes importantes pour se procurer des prothèses afin que leur fille ait la vie plus facile. « Lorsque nous avons su qu’Olivia naîtrait sans sa main gauche, ça n’a pas été la meilleure journée du monde, mais l’Hôpital Sainte-Justine nous a pris en charge rapidement. Heureusement, pour le reste, Olivia était en parfaite santé, relate Sabrina Bousquet, la maman de la petite. Dès la naissance d’Olivia, sa première pédiatre nous a parlé des Amputés de guerre et de ce programme, et nous y avons souscrit immédiatement. Il y aussi un programme appelé Les mères solidaires qui nous permettait d’être jumelés avec une famille ayant un enfant avec la même amputation. » Avant même l’âge d’un an, Olivia avait une première petite prothèse avec un poing fermé. « Et au fur à mesure qu’elle grandit, il faut toujours adapter la prothèse ou la changer chaque année », ajoute Philippe Clavère le papa d’Olivia.

Une prothèse de base coûte plus de 1 000 $ et une prothèse adaptée pour la pratique d’une activité sportive, plus de 2 000 $. « Heureusement que les Amputés de guerre sont là et paient les coûts pour les prothèses permettant de pratiquer, par exemple, des activités de loisir comme le vélo ou la natation », dit Philippe avec reconnaissance. La Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) peut assumer les coûts d’une prothèse esthétique, sans plus.   

4322olivia2

©Stéphane Fortier - La Revue

Les parents Sabrina Bousquet et Philippe Clavère entourent leur petite Olivia.

Composer avec la réalité

Le fait de ne pas avoir de main gauche n’affecte pas Olivia aujourd’hui. « Vers 2 ou 3 ans, Olivia a senti qu’elle était différente des autres enfants. Donc elle a commencé à poser des questions et il a fallu lui expliquer, raconte la maman. Quant aux autres enfants, ils s’habituent vite à l’état d’Olivia. »

Olivia, une petite fille pleine d’énergie, a toujours suscité la curiosité des autres enfants, de la garderie à l’école primaire. Actuellement, elle est inscrite en 1re année à l’école Bernard-Corbin, à Terrebonne. « Je suis la seule de l’école à être comme ça. Pour moi, c’est normal. Je sais que je suis différente, mais je n’ai jamais imaginé ce que ce serait d’avoir mes deux mains comme tous les autres enfants », dit-elle. Et les autres activités? « Je pratique le tae-kwon-do », clame-t-elle fièrement. Chose certaine, ce n’est pas elle qui se moquera des enfants qui montrent une différence. « Il y a un garçon qui n’a pas de cheveux au tae-kwon-do et je ne ris pas de lui », fait-elle remarquer. Côté difficultés, il n’est pas évident de s’habiller avec une main, notamment d’utiliser une fermeture éclair ou de lacer des souliers, ou encore de se coiffer les cheveux.

En passant, Olivia a participé au tournage d’une capsule pour l’émission Passe-Partout. On y montrait sa réalité et celle d’autres enfants qui, comme elle, doivent conjuguer avec un membre en moins.

Pour en savoir plus sur les différents programmes des Amputés de guerre, on se rend sur le site www.amputesdeguerre.ca.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média