Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

30 mars 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Alice Ronfard dirigera « Les polissons de la chanson »

4622ronfard

©Dominique Malaterre

Alice Ronfard met en scène un spectacle-événement qui se veut un hommage à Georges Brassens.

Plusieurs d’entre nous connaissent bien les œuvres de Georges Brassens, et d’autres, les plus jeunes en particulier, beaucoup moins.

Le spectacle-événement Les polissons de la chanson, qui sera présenté le 29 avril au Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT), pourra ravir à la fois les connaisseurs et les profanes. Tous seront comblés, d’autant que ce n’est nulle autre qu’Alice Ronfard qui en assure la mise en scène.

Alice Ronfard gravite dans le milieu des arts depuis plusieurs années et, à ce jour, elle a mis en scène plus d’une quarantaine de pièces de théâtre, d’opéras et de spectacles de danse et a remporté de nombreux prix. Il serait trop ardu d’énumérer toute son œuvre et ses distinctions comme metteuse en scène tellement elle en compte dans son curriculum vitae, mais mentionnons seulement Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand et Les Troyennes d’Euripide, qui lui ont valu le prix Gascon-Roux de la mise en scène.

Les polissons de la chanson met en vedette Michel Rivard, le duo Saratoga, Ingrid St‑Pierre, Luc De Larochellière et Valérie Blais, sous la direction musicale d’Yves Desrosiers.    

Un jam sur scène

Alice Ronfard, lorsque la maison de production du spectacle l’a contactée pour la mise en scène des Polissons de la chanson, a trouvé le projet des plus intéressants. « Les chansons de Brassens ont bercé mon enfance. Mon père était un fan de Brassens. Ce spectacle est une façon de le remettre dans l’actualité musicale », commente d’abord Alice Ronfard. « Il y a de belles chansons de Brassens, d’autres grivoises, sans être vulgaires, et d’autres à connotation politique. On va retrouver un peu tout cela dans le spectacle, mais en tout et partout, c’est très joyeux comme œuvre musicale », définit-elle.

Tous les artistes défileront tour à tour à tour sur la scène, mais contrairement à l’usage, ils ne retourneront pas en coulisse après leur prestation. « Ils restent sur la scène à écouter et même à participer aux chansons de leurs collègues. Brassens, lorsqu’il donnait des entrevues et passait à la télé, était toujours entouré de plein de copains. Nous voulons retrouver cette atmosphère de camaraderie dans le spectacle. Une sorte de jam », explique Alice Ronfard. Elle apportera des ajustements dans la mise en scène au fur et à mesure. « Je vais assister aux premiers spectacles et voir ce qui marche, ce qui marche moins », révèle la metteuse en scène.

Les répétitions débutaient à la fin du mois de mars et là aussi, on s’adapte, on s’ajuste. « Ce que j’aimerais, c’est qu’on ait la sensation d’être dans son salon. Que les spectateurs partagent aussi cette atmosphère. Que ce soit leur salon aussi », souhaite Mme Ronfard.

Chose certaine, les artistes auront beaucoup de plaisir à chanter les œuvres de Brassens. Ils en interpréteront quatre chacun. Plus d’une vingtaine de chansons sont donc au programme.

Les polissons de la chanson, mis en scène par Alice Ronfard, sera présenté au Théâtre du Vieux-Terrebonne le 29 avril à 20 h. On peut se procurer des billets au theatreduvieuxterrebonne.com ou au 450 492-4777.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média