Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

30 mars 2022

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

Boîte à idées

LIBRE OPINION

Gilles Bordonado

Gilles Bordonado, éditeur et directeur du développement des affaires de La Revue.

La tenue d’un grand forum sur la mobilité dans l’est de la couronne nord est une excellente idée. Elle aura le mérite de mettre à jour ce dossier si important pour nos concitoyens, mais largement sous-estimé pour le gouvernement du Québec.

Avec l’effondrement de l’achalandage du Train de l’Est, torpillé par le REM, le statu quo dans l’ajout d’infrastructures lourdes de transport actif depuis plusieurs années, la saturation des autoroutes 40, 640, 25 et 19, le développement du métro et du REM dans l’est de Montréal, et les changements inhérents à la circulation postpandémique des personnes vers Montréal et sur le réseau routier local, il est plus que temps de s’interroger sur la mobilité des 300 000 citoyens des MRC Les Moulins et de L’Assomption et des dizaines de milliers d’autres qui circulent sur nos routes.

Ce forum, une promesse faite pendant la campagne électorale par le candidat à la mairie de Terrebonne Mathieu Traversy, a reçu l’appui actif de Repentigny et de son maire, Nicolas Dufour, de Guillaume Tremblay, maire de Mascouche, et de tous les maires de la MRC de L’Assomption. Fait à noter, Denis Martin, président de la Table des préfets et des élus de la couronne nord et maire de Deux-Montagnes, soutient la démarche, comme Valérie Plante, mairesse de Montréal. Son appui a d’ailleurs été remarqué lors de la conférence de presse de lundi sur le sujet.

Outre la présence d’élus municipaux, j’apprécie particulièrement le fait que des experts des questions de la mobilité et des représentants du gouvernement du Québec soient aussi de la partie, bien que ces derniers étaient absents de la rencontre de presse. Car ce sont eux qui seront interpellés à l’occasion de ce grand forum. La mobilité fait référence à la circulation des gens et des biens sur des infrastructures routières et de transport collectif. Et quand il est question d’infrastructures routières et de transport collectif, il est question aussi de gros sous et ceux-ci, c’est à Québec qu’ils se trouvent.

Je soulignais récemment l’inaction du gouvernement sur le plan du développement de nouvelles infrastructures lourdes de transport en commun dans le sud de Lanaudière. Il en est de même de notre réseau autoroutier, qu’on rafistole à coups de couches d’asphalte. Pour ce qui est de son développement, il n’y en a pas, si ce n’est la 19 prolongée vers Terrebonne à petits pas et qu’on attend depuis plus de 50 ans. La lenteur à réaliser l’élargissement d’un petit 400 m de la route 337, à La Plaine, est tout bonnement désespérante.

Bien que géré par Transports Québec, l’échangeur Urbanova sera payé entièrement par la Ville de Terrebonne. Il en sera sûrement de même pour les éventuels échangeurs sur l’avenue Angora, payé en partie par un promoteur voisin, et la rue Nationale. Le désengorgement de notre réseau local passe donc par la poche des contribuables de Terrebonne.

Quand on sait que l’élargissement d’une autoroute, la construction d’un échangeur ou l’aménagement d’une voie réservée prennent des dizaines d’années à se concrétiser, il est heureux que les élus municipaux donnent un bon coup de pied dans la boîte à idées pour éveiller nos élus provinciaux à l’importance d’agir concrètement pour faciliter la vie et surtout la mobilité de leurs concitoyens pris dans la circulation parce que les autoroutes ne suffisent plus ou que les infrastructures lourdes de transport collectif sont insuffisantes.

MISE À JOUR le 6 avril : Mea culpa

Je voudrais faire mon mea culpa. Dans cette chronique de la semaine dernière portant sur le forum sur le transport collectif organisé dans l’est de la couronne nord, je disais regretter l’absence de représentants du gouvernement du Québec. C’était faux. Ils n’étaient pas absents. Ils étaient bel et bien présents.

En effet, tous les députés de la CAQ du sud de Lanaudière y étaient représentés. Un d’entre eux m’a souligné que le gouvernement et le premier ministre François Legault sont d’ailleurs très enthousiastes de la tenue de ce forum, auquel Québec entend bien participer. M. Legault, qui est député de L’Assomption, espère que la rencontre sera fructueuse et qu’elle apportera des propositions constructives.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média