Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

30 mars 2022

Valérie Maynard - vmaynard@lexismedia.ca

Un chèque pour compenser l’échec de la CAQ, selon Stéphane Handfield

BUDGET 2022-2023

4322handfield domaine

©courtoisie

Stéphane Handfield, candidat du Parti Québécois dans Masson.

Le candidat du Parti Québécois dans Masson, Stéphane Handfield, estime que l’aide de 500 $ annoncée par la Coalition Avenir Québec (CAQ) montre le manque de vision du gouvernement. Bien qu’il soit d’accord avec l’aide ponctuelle offerte à une partie de la population québécoise, M. Handfield se questionne sur les priorités du gouvernement.

« Les familles québécoises se sont appauvries de plus de 3 000 $ en moyenne en raison des mauvaises politiques publiques du gouvernement caquiste, et ce n’est pas avec un chèque de 500 $ qu’elles verront s’améliorer leur situation financière ni à moyen ni à long terme », indique Stéphane Handfield.

Des solutions

M. Handfield se questionne sur la position de la CAQ, qui continue de « nier la crise du logement en n’offrant que des miettes pour de nouveaux logements sociaux ». Pourtant, dit-il, des mesures structurantes existent, telles que de rendre plus difficile la revente rapide de résidences secondaires ou de taxer davantage les investisseurs étrangers.

Même chose pour la hausse du prix de l’essence. « Il faut s’attaquer aux pratiques anticoncurrentielles et il faut forcer les constructeurs automobiles à offrir davantage de véhicules électriques », plaide-t-il.

Aussi, M. Handfield estime que le gouvernement Legault a raté le virage des soins à domicile en choisissant d’investir, en sommes additionnelles, deux fois plus dans le béton et dans les maisons des aînés que dans les soins à domicile et selon lui, « la maison des aînés, au coût de 40 M$ pour 48 places à Mascouche, en est le parfait exemple ».

En terminant, M. Handfield déplore le peu d’espace dans le budget pour les citoyens de Masson. « On ne prend pas les moyens nécessaires pour assurer une place en CPE à tous les enfants, et l’accès à un médecin de famille demeure tout aussi difficile. C’est également le silence radio concernant le Domaine seigneurial à Mascouche et des mesures structurantes pour améliorer la mobilité sur la couronne nord. Certes, la bonification du financement aux organismes communautaires est une excellente nouvelle en raison du rôle important de ceux-ci pour améliorer la qualité de vie de nos concitoyens, mais encore là, il faut s’assurer que nos organismes locaux puissent en bénéficier. Pour ma part, je m’engage à porter les priorités des citoyens de Masson à l’Assemblée nationale et à faire en sorte que notre circonscription reçoive enfin son dû », conclut-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média