Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

06 avril 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

« Les Hardings », une réflexion sur le blâme et la culpabilité

4722patrice dubois

©Kevin Millet

Patrice Dubois campe l’un des trois Thomas Harding.

Patrice Dubois est un comédien bien connu des Québécois, lui que l’on a pu voir tant au théâtre qu’à la télévision et au cinéma au cours des dernières années. Cette fois, il remonte sur les planches pour jouer au Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT) une pièce qui remuera des souvenirs dans l’esprit du public, puisque l’on y fait grandement allusion à la tragédie de Lac-Mégantic.

En compagnie de ses collègues Normand D’Amour et Martin Héroux, Patrice Dubois jouera l’un des trois Thomas Harding de la pièce Les Hardings, écrite et mise en scène par Alexia Bürger, et présentée le 24 avril à la salle Desjardins.

Précisons avant tout que Patrice Dubois, en près de 30 ans de pratique, a participé à la mise en œuvre de projets théâtraux à titre de comédien, de metteur en scène, de producteur, d’auteur et même de cofondateur de compagnies théâtrales. Avec tout ce bagage, on pourrait oublier qu’il est aussi un excellent comédien, de même que ses deux confrères, d’ailleurs.

Trois Hardings

Dans cette pièce, on retrouve trois Thomas Harding, soit le cheminot que tout le monde a connu lors de la tragédie de Lac-Mégantic, un assureur américain et un chercheur néo-zélandais, campé par Patrice Dubois. Des personnages fort différents qui n’ont aucune raison d’être réunis, mais qui le sont et qui réfléchissent notamment sur la notion du blâme, de la culpabilité.

« L’autrice, Alexia, était fascinée par le cheminot Thomas Harding. On voulait en faire l’unique responsable, lui mettre toute la tragédie sur les épaules, mais il y a tellement de niveaux dans cette histoire. Pour les besoins de la pièce, elle a inclus trois personnes qui existent dans la vraie vie et portent le même nom, un nom assez courant chez les anglophones. Le côté fictif, c’est leur rencontre dans la pièce », explique Patrice Dubois. Tous les propos tenus sur scène sont de la seule responsabilité de l’autrice et ne peuvent leur être imputés.

« Quant à mon personnage, c’est un homme très flegmatique, mais avec une touche d’humour et qui continue à vivre malgré la perte de son enfant dans un accident. Il s’accroche aux petites choses de la vie », nous dit le comédien, qui a joué la pièce plus de 80 fois jusqu’à présent.

Les personnages interagissent, bien sûr, mais ont chacun leur moment où ils parlent d’eux-mêmes, de ce qu’ils ont vécu. « La tragédie est revue sous un angle nouveau, des réflexions nouvelles, mais toujours dans le respect des gens qui l’ont vécue », rappelle-t-il.

Une pièce qui nous interpelle sur notre place dans la société, sur la notion de responsabilité.  

« On fait le tour du Québec pour cette tournée qui se poursuivra jusqu’au 22 mai. Je ne crois pas qu’elle sera reprise par la suite, alors c’est une occasion unique de venir la voir », de conclure Patrice Dubois.

La pièce Les Hardings sera présentée au Théâtre du Vieux-Terrebonne le 24 avril à 19 h 30. On peut se procurer des billets au theatreduvieuxterrebonne.com ou au 450 492-4777.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média