Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

08 avril 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

La CCIM renoue avec ses membres en parlant d’environnement

4822ccim

©Stéphane Fortier - La Revue

Émilie Vanier, agente du Fonds Écoleader de Lanaudière, a présenté une initiative permettant d'orienter et de soutenir les entreprises québécoises dans l’intégration de pratiques d’affaires écoresponsables et de technologies propres

Il y avait déjà un bon bout de temps que la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins (CCIM) n’avait pas convié ses membres à un événement en personne, et le 6 avril, un déjeuner sur le thème de l’environnement en a rassemblé un grand nombre.   

Le président-directeur général de la CCIM, Pierre Berthiaume, a salué le retour des membres et s’est dit heureux que ces derniers reprennent la voie du réseautage. Pour ce retour, la CCIM avait convié, en premier lieu, Émilie Vanier, agente du Fonds Écoleader de Lanaudière. Elle a présenté cette initiative qui permet d'orienter et de soutenir les entreprises québécoises dans l’intégration d’un large éventail de pratiques d’affaires écoresponsables et de technologies propres. « Le Fonds Écoleader permet aux entreprises, notamment, d’améliorer leur bilan écoresponsable, par exemple en se donnant une orientation en ce qui a trait aux plastiques à usage unique », a mentionné Mme Vanier, qui a invité les membres présents et toutes les entreprises de la MRC Les Moulins à visiter le www.fondsecoleader.ca ou le site de Lanaudière Économique au www.lanaudiere-economique.org. Il existe des montants qui sont accordés aux entreprises pour faciliter leur transition.

Mascouche et Terrebonne font équipe

Lors de ce déjeuner, des représentants des villes de Terrebonne et de Mascouche sont venus parler du règlement régissant la vente et la distribution d'objets à usage unique, dont l’application pour l’ensemble des industries, des commerces et des institutions, débutera en 2022, au plus tard en 2023.

La Ville de Terrebonne, en fait, emboîte le pas à la Ville de Mascouche en cette matière, puisque le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, et son équipe planchaient déjà sur un tel règlement. « L’environnement n’était pas une grande priorité à Terrebonne à mon arrivée comme conseiller. Avec la nouvelle administration, je puis vous dire que les choses ont changé », a affirmé Marc-André Michaud, conseiller municipal qui en est à son deuxième mandat à Terrebonne et qui demeure convaincu que Mascouche et Terrebonne deviendront des leaders au Québec en matière d’environnement.

Toujours de Terrebonne, Geneviève Rivard, coordonnatrice responsable de la qualité des milieux de vie, est venue dresser un historique de l’évolution de la consommation des objets jetables, prélude à l’adoption d’un projet de règlement, fruit de deux ans de travail. « Bannir les sacs en plastique entre 2018 et 2021 s’est avéré un succès. Les commerçants ont fort bien participé. On souhaite, en 2022, accompagner les commerçants et informer les citoyens afin qu’en 2023, le nouveau règlement soit mis en application. Il y a une urgence d’agir ensemble et maintenant pour éliminer les objets à usage unique », a mentionné Mme Rivard avant de rappeler que le site d’enfouissement du secteur Lachenaie pourrait atteindre sa fin de vie en 2029.

Ryan Tremblay, technicien en environnement à la Ville de Mascouche, a présenté les détails en trois volets du nouveau règlement qui régit la vente et la distribution d’objets à usage unique. On parle ainsi de bannissement de certains objets, d’écocontribution et d’accompagnement des commerçants. Tout le territoire moulinois sera appelé à prendre des engagements pour la réduction à la source, le réemploi et la revalorisation.    

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média