Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

13 avril 2022

Valérie Maynard - vmaynard@lexismedia.ca

Une fenêtre ouverte sur l’espoir

OPUS 7

lefebvre

©Warner Classics

Alain Lefèvre présente une série de concerts au Québec.

De retour au Québec après deux ans de confinement dans sa maison en Grèce, le pianiste et compositeur Alain Lefèvre effectue actuellement une série de concerts. Le 30 avril, il sera de passage au Théâtre du Vieux-Terrebonne, une scène qu’il affectionne particulièrement. Rencontre avec un homme vulnérable et un artiste à fleur de peau.

L’entrevue s’est déroulée le 23 mars. Deux jours avant son retour au Québec pour une tournée de sept semaines. « Je pars dans 48 heures, je m’en viens », lâche-t-il. Dans sa voix, on sent une fébrilité, un soulagement aussi de revenir à la maison. « Ensuite, je retournerai en Europe pour continuer mes concerts », dit-il.

Récipiendaire de nombreux prix, dont un Juno et dix Félix, Alain Lefèvre, seul avec son piano, invite son public à la découverte d’OPUS 7, son 7e album de compositions, dont la sortie remonte à février 2021, et auquel il greffera ses plus grands succès.

Heureux de renouer avec la scène? « Je ne sais pas… Heureux de retrouver mon public, oui. Je ressens beaucoup d’émotions en ce moment. Je vais sûrement pleurer. Il y a trop de choses terribles dans ma tête », souffle-t-il. Ces choses terribles auxquelles il fait référence, ce sont ces gens morts seuls durant la pandémie, ces enfants maltraités confinés avec leur bourreau, la guerre, la haine; son spectre est large et sa peine, bien réelle. « Ça fait des semaines que je réfléchis à ce que je vais dire. Je sais que quand je vais entrer sur scène, je vais emmagasiner toutes les émotions des gens dans la salle », dit-il.

Espoir

Avant chacune de ses réponses, il y a un long silence. Comme s’il pesait et mesurait chacun de ses mots. Comme s’il cherchait le sens exact de chacune de ses pensées avant de les exprimer.

Sans prétendre qu’elle agira comme un baume sur le cœur des gens ni qu’elle fera oublier les misères du monde, M. Lefèvre espère que sa musique sera la clé qui servira à ouvrir une fenêtre, une fenêtre qui s’appelle espoir. « Mon concert OPUS 7 n’est pas qu’un simple concert. Je veux parler aussi avec mon public. Je veux trouver les bons mots, le bon ton. J’y pense depuis des semaines déjà », souffle-t-il.

Sa souffrance est palpable, bien présente. À la guerre qui sévit en Ukraine et dans le monde, et à la haine qui déferle sur les réseaux sociaux, Alain Lefèvre n’a qu’une seule arme à brandir, sa musique. « Plus que jamais, ce qui compte, c’est d’aimer plus et mieux. Je veux être encore plus proche de mon public et à l’écoute. C’est tout ce qui m’intéresse », termine-t-il.

De retour au Québec pour quelques semaines, Alain Lefèvre présentera son plus récent album, OPUS 7, sur la scène du TVT, le 30 avril à 20 h. On peut se procurer des billets au theatreduvieuxterrebonne.com ou au 450 492-4777.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média