Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

20 avril 2022

Gilles Bordonado - gbordonado@medialo.ca

Change la vie

LIBRE OPINION

Gilles Bordonado

Gilles Bordonado, éditeur et directeur du développement des affaires de La Revue.

Il m’est arrivé par le passé de rappeler l’importance du bénévolat dans notre communauté. En cette Semaine de l’action bénévole au Québec, je voulais y revenir, d’autant plus que je me sens particulièrement interpellé par le thème adopté cette année : « Bénévoler change la vie! »

Vous découvrez, dans La Revue de cette semaine, un fort intéressant supplément sur ce thème. J’en profite pour féliciter ma collègue Mélanie Savage pour les textes choisis. Ils sont des sources précieuses d’information sur le sujet. Par exemple, saviez-vous que près de 80 % des Canadiens faisaient du bénévolat en 2018 et que cela représentait 5 milliards d’heures d’engagement? C’est plus qu’impressionnant.

L’article « Quelle activité choisir? » m’est apparu plein de justesse et de clarté. Ce petit texte vous orientera à merveille si vous avez le cœur de donner quelques heures à votre communauté. On y évoque les raisons de bénévoler en vous invitant à analyser vos besoins, vos intérêts, vos qualités, vos aptitudes et vos disponibilités.

Les habitués de cette chronique savent que je suis bénévole depuis l’âge de 15 ans, alors que j’ai fait mon entrée comme entraîneur de soccer et bénévole à tous les niveaux à l’Association de soccer de Mascouche. Cette passion m’a animé pendant près de 40 ans. Je l’ai répété à maintes reprises : si, un jour, feu Simon Siné ne m’avait pas interpellé pour que je prenne en charge une équipe de soccer à l’adolescence et les nombreuses responsabilités liées qui ont suivi, dont la présidence du club à 24 ans, je ne serais sûrement pas devenu l’entrepreneur que j’ai été par la suite. Cet engagement a été une source de motivation personnelle sans pareille. Il a développé mon leadership et m’a permis de vaincre ma timidité.

Avec le temps, plusieurs causes m’ont interpellé : Leucan, le Théâtre du Vieux-Terrebonne, la Fondation du Cégep à Terrebonne, Uniatox, la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins, l’Association de soccer de Mascouche, Soccer Lanaudière et, plus récemment, le Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer et la Fondation du Domaine seigneurial de Mascouche. Et il traîne bien une dizaine de présidences d’honneur à travers le lot.

Ces engagements ont un dominateur commun : donner aux autres m’a permis non seulement d’aider mon prochain, mais aussi de grandir comme individu. Le slogan « Bénévoler change la vie! » de la Fédération des centres d’action bénévole s’applique donc parfaitement à moi.

Mea culpa

En conclusion, je voudrais faire mon mea culpa. Dans une chronique récente portant sur le forum sur le transport collectif organisé dans l’est de la couronne nord, je disais regretter l’absence de représentants du gouvernement du Québec. C’était faux. Ils n’étaient pas absents. Ils étaient bel et bien présents. Tous les députés de la CAQ du territoire étaient représentés. Un d’entre eux m’a souligné que le gouvernement et le premier ministre François Legault sont d’ailleurs très enthousiastes de la tenue de ce forum, auquel Québec entend bien participer. M. Legault, qui est député de L’Assomption, espère que la rencontre sera fructueuse et qu’elle apportera des propositions constructives.

Ce rectificatif avait été fait dans les versions numériques de cette chronique, mais pas dans sa version papier. C’est maintenant le cas.

Avez-vous diminué votre production de déchets au cours des dernières années?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

21 avril 2022

Emilie Ringuette

Que tu as raison d'écrire sur le bénévolat car sans travail bénévole ,il y aurais tellement de choses qui disparaitraient.

26 avril 2022

France Blais

Expatriée de Terrebonne depuis près de 15 ans, le bénévolat m'a permis de rendre service tout en me permettant de m'intégrer dans un nouveau milieu. Ma vie sociale en a bénéficié et je continuerai aussi longtemps que je pourrai.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média