Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

27 avril 2022

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

Charles Messier : solidarité, proximité et qualité de vie

DES EMPLOIS QUI RAPPROCHENT

salon

©courtoisie

En haut à gauche, Charles Messier, enseignant au Cégep à Terrebonne, lors d’un voyage en Islande en 2018 avec des étudiants du journal Ô Courant.

Résident de Terrebonne, Charles Messier ne trouve que des avantages à travailler à deux pas de chez lui et invite tous les Moulinois qui doivent passer de longues heures dans leur auto vers Montréal à les troquer pour de longues heures auprès de leur famille. Témoignage.

Enseignant depuis quatorze ans en journalisme et communication au programme Arts, lettres et communication du Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne, ce Mascouchois d’origine a retrouvé la région en 2014.

« J’ai découvert rapidement que Montréal ne me manquait pas tant que ça. Je pouvais retrouver mes amis une fois par semaine sans vivre le trafic et je trouvais ici une vie bien plus plaisante. Se loger est plus économique, c’est moins stressant et je me retrouve à une quinzaine de minutes de mon travail. En avril, en mai, en septembre et en octobre, je peux même aller au Cégep à vélo! C’est donc dire que pendant presque six mois, j’utilise bien moins ma voiture, ce qui est bon pour ma santé et pour l’environnement », d’expliquer ce père de famille qui apprécie le temps de qualité gagné avec sa conjointe et ses enfants.

La proximité de ses proches et des connaissances qu’il a croisées avec les années est un autre des aspects importants de son choix professionnel. « Si je travaillais en ville, je passerais à côté d’une foule de choses, dont le plaisir de retrouver des amis d’enfance, des collègues et des étudiants que j’ai croisés au cours des années. Ma famille, ma mère en particulier, habite dans la région, ce qui apporte son lot d’avantages… surtout avec deux enfants en bas âge », ajoutera-t-il, visiblement reconnaissant de cette aide maternelle.

S’il travaillait à Montréal, il ne pourrait cultiver ce sentiment d’appartenance profond envers sa communauté qui l’a amené d’ailleurs à s’impliquer en politique à Terrebonne. « Je n’aurais pas le temps de m’engager ainsi. Cette proximité m’amène à m’intéresser à mon milieu et à vouloir l’améliorer », précise-t-il.

Autre élément important, souligne-t-il, son choix est un élément favorisant l’économie locale : « Si je ne travaillais pas ici, j’aurais probablement fait appel à un certain nombre de services et acheté des produits non loin de mon milieu de travail. En œuvrant près de chez moi, je favorise l’achat local et il en est de même pour tous ceux et celles qui optent pour un emploi ici. »

Donc, si vous désirez, comme Charles Messier, trouver l’emploi de vos rêves à deux pas de chez vous et profiter des nombreux avantages que cela apporte, mettez dès maintenant le Salon de l’emploi des Moulins à votre agenda. Il se tiendra le vendredi 13 mai de 9 h à 17 h et le samedi 14 mai de 9 h à 15 h au CFP des Moulins (2525, boulevard des Entreprises à Terrebonne). Le stationnement et l’entrée sont gratuits.

Pour plus d’information, La Revue, fier partenaire du Salon de l’emploi, vous invite à visiter le mrclesmoulins.ca/salon-de-lemploi.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média