Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communautaire

Retour

15 mai 2022

Caroline Bédard - cbedard@lexismedia.ca

Soutien de la santé mentale des jeunes Québécois

TOURNÉE PROVINCIALE 2021-2022

5222santémentale

Plus de 41 500 élèves ont été rencontrés à travers le Québec, dont 2 297 dans la région de Lanaudière.

La Fondation Jeunes en Tête a fait son bilan de sa tournée provinciale 2021-2022 à l’occasion de la Semaine de la santé mentale. Au total, plus de 41 500 jeunes partout au Québec ont été rencontrés, dont 2 297 élèves et 54 enseignants dans Lanaudière.

Les ateliers « La base pour la santé mentale » et « Solidaire pour la santé mentale » présentés lors de cette tournée des écoles secondaires visent à promouvoir une santé mentale positive et à prévenir la dépression et l’anxiété. La Fondation Jeunes en Tête contribue d’ailleurs quotidiennement au soutien de la santé mentale des jeunes Québécois, surtout en ce contexte postpandémie. La tournée 2021-2022 lui permet d’être omniprésente dans les écoles et de se faire connaître des jeunes, de leurs parents et du personnel scolaire.

Depuis le mois d’octobre, la Fondation a visité neuf écoles de Lanaudière, dont Des Rives et des Trois-Saisons à Terrebonne, ainsi que Le Prélude à Mascouche.

Développé de concert avec des experts scientifiques, l’atelier « La base pour la santé mentale » permet notamment de donner une multitude de trucs applicables au quotidien aux élèves de 1re et de 2e secondaire, alors que « Solidaire pour la santé mentale » apprend aux jeunes de 3e, de 4e et de 5e secondaire à reconnaître les signes annonciateurs et les symptômes de la dépression et à les outiller pour qu’ils aillent chercher de l’aide. La Fondation offre ces ateliers, accompagnés d’outils en ligne, aux parents, aux professeurs et aux jeunes tout à fait gratuitement.

« Nous savons que l’école est un lieu important pour aider les élèves à développer leur estime de soi, leur confiance en soi et de bonnes relations avec les autres. Aller à la rencontre des jeunes dans les milieux scolaires nous permet, à la Fondation Jeunes en Tête, d’échanger avec eux dans un contexte propice à l’écoute et à la participation de nos jeunes », souligne Mélanie Boucher, directrice générale de la Fondation. « La bonne nouvelle, c’est que beaucoup de chemin a été parcouru pour déstigmatiser l’enjeu de la santé mentale et pour briser les tabous. Avec la pandémie, la santé mentale s’est retrouvée au cœur des préoccupations et on en parle plus que jamais. C’est pourquoi il est crucial de poursuivre notre travail de prévention et de sensibilisation auprès des adolescents, de leurs parents et du personnel scolaire tout en continuant d’être présents pour eux », termine Mme Boucher.

Que pensez-vous de l’approbation de l’agrandissement de l’hôpital par le gouvernement?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média