Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

18 mai 2022

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

Une population qui croît et vieillit à vitesse grand V

0122vieillissement

La population a crû de façon exponentielle au cours des 10 dernières années dans la MRC Les Moulins selon des données du recensement 2021 de Statistique Canada. Il en va de même du vieillissement de ses résidents.

En parallèle à une hausse fulgurante de la population moulinoise ces 10 dernières années, une analyse des données du recensement 2021 de Statistique Canada démontre que pas moins de 36 % des Moulinois avaient 50 ans et plus l’an dernier, une hausse de 7 % par rapport à 2011.

La proportion des 15 à 64 ans en baisse

Les 65 ans et plus représentaient 16 % de la population moulinoise en 2021, une hausse de près de 6,5 % depuis 2011. Ce gain se fait exclusivement sur les 15 à 64 ans, qui sont en perte de vitesse de la même proportion depuis 10 ans.  Notre MRC prend de l’âge plus vite que le Québec. Les 65 ans et plus ne sont en hausse que de 4,7 % dans la province, contre 6,5 % chez nous, comme mentionné plus haut. La proportion d’aînés demeure cependant moins élevée ici qu’au Québec, qui compte 20,6 % de 65 ans et plus contre près de 16 % dans Les Moulins.

Un élément contrebalance ce vieillissement accéléré, la proportion toujours aussi élevée de jeunes de 0 à 14 ans sur le territoire. Depuis 10 ans, 1 Moulinois sur 5 est dans ce groupe d’âge. On compte ici plus de jeunes en proportion qu’au Québec, puisque ceux-ci ne représentaient que 16,4 % de la population québécoise l’an passé.

Explosion démographique

Autre fait notable, la formidable explosion que vivent les villes de la MRC Les Moulins sur le plan de la démographie. Entre 2006 et 2021, Mascouche a accueilli 17 418 nouveaux citoyens, une hausse de sa population de 51,5 %. Pendant la même période, celle de Terrebonne a crû de 25 211 résidents, une hausse de 26,6 %. La démographie du Québec ne montre qu’une augmentation de 12,7 % pendant ces mêmes 15 années. Et cette tendance à la hausse de la population moulinoise ne s’est pas estompée avec le temps. Mascouche a montré une croissance de sa population de 9,6 % de 2016 à 2021 et Terrebonne, de 7,5 %. Celle du Québec n’a été que de 4,1 %.

Des foyers de plus en plus petits

Soulignons que le nombre de personnes vivant seules est en forte augmentation. En 2021, 1 Moulinois sur 5 vivait seul, soit 5 % de plus qu’en 2011. Au Québec, cette proportion est déjà de 32 %. Quelque 35 % des Moulinois, comme des Québécois, comptent deux personnes dans leur foyer.

La relative petitesse des familles fait en sorte que la taille des habitations diminue aussi. En 2011, 67,5 % des Moulinois vivaient dans une résidence individuelle. Dix ans plus tard, cette proportion a chuté à 59 % à Mascouche et à 62 % à Terrebonne. En contrepartie, la proportion des citoyens vivant dans des édifices à logements multiples de moins de cinq étages a bondi de 8,4 % à Mascouche et de 2,6 % à Terrebonne. Terrebonne a vu aussi la population croître de 5 % dans les édifices de cinq étages et plus.

***

Ces changements démographiques ont un impact majeur sur la société moulinoise. La chronique Libre opinion de cette semaine vous propose une analyse sur le sujet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média