Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

20 mai 2022

Pierre-Luc Chenel - redactionlarevue@lexismedia.ca

Nervens Demosthene prêt pour une nouvelle saison

0222demosthene1

©courtoisie

Nervens Demosthene a continué de se développer dans les derniers mois et se trouve aujourd’hui plus sérieux et professionnel.

Repêché en première ronde, cinquième au total par les Black Jacks d’Ottawa, Nervens Demosthene est fin prêt pour sa saison dans la Ligue élite canadienne de basketball (LECB).

Le camp d’entraînement de l’équipe a débuté le 17 mai et la saison régulière se mettra en branle le 25 mai avec un duel contre les Bandits de Fraser Valley. Le Terrebonnien n’a pas eu besoin de chasser la rouille lors de ce premier entraînement, puisqu’il avait conclu sa saison universitaire un mois et demi plus tôt. « Je me suis bien débrouillé. J’étais déjà en bonne forme physique, confirme Demosthene, dont la période de repos a duré trois semaines. J’ai pris ma place. »

Avant d’être repêché par Ottawa, Nervens Demosthene avait pu jouer une saison avec les Rattlers de Saskatchewan en tant que joueur de développement, puisque sa carrière universitaire en Saskatchewan n’était pas complétée. Avec les Rattlers, il avait amorcé 4 parties et jouait en moyenne 23 minutes par match. « J’aimais bien le rôle que j’avais, avoue-t-il. En ce moment, avec Ottawa, je crois que je vais évoluer. »

Dans les derniers mois, le joueur de 26 ans a pu continuer de développer certains aspects de son jeu. Il était un athlète qui utilisait davantage sa force athlétique et se sentait nonchalant à quelques reprises et maintenant, il se considère comme plus sérieux et professionnel. « J’ai amélioré mon tir et je n’étais pas vraiment un joueur qui tirait, décrit-il. J’ai voulu aussi développer ma discipline en défense. »

Pour la saison 2022, Nervens Demosthere ne se fixe pas de grands objectifs. Il veut surtout se concentrer sur le temps d’utilisation qu’il obtiendra. « Je veux essayer de faire partie de la rotation. C’est loin d’être sûr, dit l’ancien de l’école secondaire du Harfang de Sainte-Anne-des-Plaines, mais de la façon dont ça se passe en ce moment, j’ai confiance. »

La Ligue élite canadienne de basketball existe depuis 2019 et chaque saison, de nouvelles équipes embarquent dans l’aventure. En 2022, l’Alliance de Montréal foulera le parquet de l’Auditorium de Verdun. L’athlète de 6 pieds 1 pouce n’a que de bons mots au sujet de cette ligue en expansion. « C’est une ligue rapide et athlétique. L’an passé, cinq joueurs [sont montés] dans la NBA. C’est une ligue aussi offensive que défensive. »

Dans son parcours universitaire, Nervens Demosthene a étudié dans le domaine des sports avec l’objectif de travailler dans un programme de sport-études à la fin de son parcours professionnel. Présentement, il se sent toujours dans un processus d’apprentissage dans cette carrière à venir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média