Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Municipal

Retour

14 juin 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Sécurité et environnement prennent la position de tête

CONSEIL MUNICIPAL DE TERREBONNE

0522conseil

©Stéphane Fortier - La Revue

Lors de la dernière séance du conseil municipal, on a remarqué la disparition des panneaux de protection dans la salle.

Lors de la séance du conseil municipal de Terrebonne du 6 juin, certains sujets ont particulièrement retenu l’attention.

Lors de la période de questions, deux citoyennes de la rue Vaillant sont venues dénoncer les automobilistes qui se rendent coupables d’excès de vitesse, mettant en péril la sécurité des enfants et des piétons. Selon elles, la limite de vitesse de 40 km/h n’est jamais respectée et des mesures d’atténuation, comme des balises, devraient être installées. Une surveillance accrue des policiers s’impose également, toujours selon ces citoyennes, particulièrement entre 16 h et 17 h. Une requête avait déjà été déposée au conseil municipal en ce sens dans le passé, mais la demande avait été refusée par le service de police. Sylvain Dufresne, notamment responsable de la sécurité civile et des mesures d'urgence à la Ville, s’est engagé à demander une surveillance accrue.

Un conseiller aux anges

Le conseiller municipal et président de la Commission du développement durable, de l’environnement et de la mobilité, Marc-André Michaud, avait plusieurs bonnes raisons de se réjouir en cette soirée de séance du conseil. En effet, outre l’adoption du programme d’aide financière de 200 $ pour l’achat d’une borne de recharge résidentielle, on a adopté le Plan canopée afin de maintenir la canopée existante et d’en viser l’augmentation. « D’abord, pour ce qui est des bornes de recharge, ça ne peut qu’encourager l’élan vers l’électrification du transport », a fait remarquer M. Michaud. « En ce qui a trait à la canopée, l’arme ultime pour lutter contre l’augmentation du CO2, c’est l’arbre. Si un arbre est détruit, il faut en planter un autre. Il faut encadrer les projets des promoteurs et s’assurer que la conception des développements se fasse dans l’esprit de protéger les arbres et de lutter contre les îlots de chaleur. Il est donc important d’augmenter la canopée », a insisté M. Michaud.

Par ailleurs, au cours de la précédente séance du conseil, celle du 9 mai, il avait été question de l’achat de terrains en prévision de la construction d’une nouvelle école primaire. Le 6 juin, on a procédé à l’adoption finale du règlement numéro 860 décrétant l’acquisition d’un terrain dans le Plan d’aménagement de transects d’Urbanova PAT-02 pour la construction de l’école. Pour en payer le coût, on a procédé à un emprunt au montant de 5 883 000 $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média