Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

06 juillet 2022

Mégane Garceau - mgarceau@lexismedia.ca

Le PQ veut fermer la porte au Airbnb

CRISE DU LOGEMENT

0822criselogement

©courtoisie

Stéphane Handfield, candidat du Parti Québécois dans Masson, propose d’interdire l’hébergement touristique de type Airbnb pour contrer la crise du logement.

Pour remédier à la pénurie de logements locatifs, le Parti Québécois propose d’interdire l’hébergement touristique de type Airbnb pour l'ensemble de la province.

« La crise a assez duré. Il est plus que temps d’agir concrètement pour atténuer la crise du logement et les conséquences qu’elle engendre pour les locataires », a déclaré, par voie de communiqué, le candidat du Parti Québécois dans Masson, Stéphane Handfield. Pour lutter contre la crise qui sévit actuellement, le parti veut durcir les règles encadrant l’hébergement touristique en interdisant ce type de pratique, à l’exception des propriétaires occupants. Pour respecter l'autonomie municipale, le Parti Québécois propose aux municipalités le choix d’autoriser l'hébergement touristique de manière temporaire dans les résidences secondaires lorsque le taux d’inoccupation dépasse 3 % sur leur territoire.

« Aux yeux de nombreux experts, Airbnb est l’une des causes principales du manque de logements, continue le candidat. C’est pourquoi je considère qu’il est irresponsable de refuser de légiférer plus sévèrement sur ce modèle d’hébergement touristique. » Airbnb est une plateforme communautaire qui permet la location d’habitations entre particuliers. 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média