Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

13 juillet 2022

Gilles Bordonado - gbordonado@lexismedia.ca

Прийом українців у Квебеку

0922ukraine

©Gilles Bordonado - La Revue

On reconnaît ici quelques-uns des neuf Ukrainiens accueillis à Terrebonne par AMINATE et Vilavi et leurs représentants respectifs, Hassiba Idir et Bruno Ferrari.

Grâce à une collaboration entre AMINATE et Vilavi, Terrebonne accueille quatre familles ukrainiennes chassées de chez elles par la guerre que la Russie a lancée contre leur pays. Quitter leur pays est difficile, mais le fait d’avoir un toit et des gens pour les recevoir facilite leur adaptation. 

C’est par l’intermédiaire d’amis communs que les deux organismes unissent leurs efforts pour accueillir ces réfugiés à Terrebonne, qui possèdent en fait le statut de ressortissants. L’initiative a été annoncée le 20 juin, Journée mondiale des réfugiés, par Hassiba Idir, directrice d’AMINATE, qui voit à l’accueil multiethnique et à l’intégration des nouveaux arrivants dans la MRC Les Moulins. Mme Idir a expliqué que l’organisme désirait accueillir des familles dès que les premiers Ukrainiens ont pris le chemin de l’exil. Venus de Kharkiv, de Kryvyï Rih et de Zaporijjia, trois grandes villes de l’est du pays, ces neuf réfugiés – sept adultes, deux adolescents… et deux chats – ont quitté leur pays en catastrophe.

En projet pilote, AMINATE assume pour six mois, à même ses réserves financières et l’aide du public, leurs besoins de première nécessité et met son expérience à leur service. « Nous voulons nous assurer d’une intégration harmonieuse. Nous les appuyons dans l’étude de leur statut d’immigration, dans leur recherche d’emploi et dans l’apprentissage du français avec le soutien du Centre l’Avenir, qui offre des cours de francisation aux arrivants. »

La question de l’hébergement était complexe et c’est là qu’est intervenu Vilavi. Connu pour son programme de traitement des dépendances, cet organisme l’est aussi pour ses logements sociaux. Sur les terrains de son centre de la côte de Terrebonne, il dispose d’une maison qui accueillait des stagiaires du Canada et d’Europe avant la pandémie. C’est cette maison de cinq chambres que le directeur Bruno Ferrari a proposée, une nouvelle reçue avec enthousiasme.

Interviewée sur place, en présence de ses compagnons d’infortune, la porte-parole improvisée du groupe, car elle parle un excellent français, Yasmina Elouardi, Ukrainienne de par sa mère et Marocaine de par son père, a expliqué « qu’elle, comme le peuple ukrainien, ne s’attendait pas à un tel engagement russe en Ukraine ». Cette pharmacienne a indiqué que l’accueil généreux leur permettra de reprendre un certain contrôle sur leur vie. « Nous remercions les gens de leur grande générosité », souligne-t-elle. Pour sa part, elle a décroché un emploi et prévoit s’installer en appartement à l’arrivée de son mari, un médecin. Ne sachant pas encore s’ils retourneront dans leur pays, ces nouveaux arrivants profiteront des prochains mois pour découvrir leur pays d’accueil et développer leur autonomie, car ils seront appelés à contribuer à leur subsistance.

AMINATE et Vilavi aimeraient rendre permanent ce lieu d’hébergement transitoire. La MRC Les Moulins et la Ville de Terrebonne étudieront la question.

Pour soutenir ces familles, on joint AMINATE, qui a soutenu plus de 3 000 nouveaux arrivants de 68 nationalités depuis 2009, au 450 492-7989.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média