Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualité

Retour

13 juillet 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

L’urgence déborde à Pierre-Le Gardeur

LE CISSS DEMANDE D’OPTER POUR UNE AUTRE SOLUTION

urgence

©archives - La Revue

Une salle d’urgence bondée et la résurgence de la COVID-19 ne facilitent pas la tâche du personnel de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur.

En raison du taux d’occupation élevé dans la salle d’urgence de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur et de la transmission de COVID-19 en augmentation, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière demande à la population ayant des problèmes de santé non urgents d’opter pour d’autres solutions que de se rendre à ces endroits.

En date du 12 juillet, en avant-midi, l’urgence était occupée à 169 %. « Mais cela est susceptible de changer d’heure en heure, prend la peine de préciser Pascale Lamy, directrice des affaires institutionnelles et des relations publiques au CISSS de Lanaudière. C’est la période estivale, il y a des membres du personnel en vacances et d’autres qui sont absents pour des raisons de maladie, liées à la COVID ou non. Dans la communauté, il y a une résurgence des cas de COVID et notre personnel est aussi formé de gens de la communauté, qui ne sont donc pas exempts d’attraper le virus. »

D’autres options

Les personnes dont la situation n’est pas critique sont invitées à évaluer les alternatives à l’urgence de l’hôpital. Les options suivantes devraient toujours être considérées pour des besoins non urgents : consulter son médecin de famille ou un médecin de la même clinique en communiquant avec la clinique médicale; téléphoner au 811 (Info-Santé) pour parler à une infirmière, qui saura vous orienter; consulter un pharmacien; joindre le guichet d’accès à la première ligne (GAP) si vous êtes une personne sans médecin de famille inscrite dans un GMF, au numéro 514 390-2163 ou au 1 833 572-2063 (sans frais).

Le CISSS avise par ailleurs la population que les visites sont restreintes jusqu’au 14 juillet à l’hôpital en raison de la propagation de la COVID-19, cela afin de protéger les usagers et le personnel.

« La situation est prise très au sérieux par la direction, et nos équipes, en collaboration avec les partenaires internes, sont mobilisées pour trouver des solutions à ces enjeux et pour soulager les équipes », de conclure Mme Lamy.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média