Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

17 juillet 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Quand les timbres racontent l’histoire

0922nouvelles

©courtoisie

Le préfet de la MRC de Maria-Chapdelaine, Luc Simard, bien heureux du dévoilement d’un nouveau timbre et d’une plaque commémorative, qu’il montre fièrement avec Stéphane Vallée.

Le Centre d’interprétation et de recherche philatélique du Canada (CIRPC), qui souligne son 35e anniversaire, est fort actif par les temps qui courent et a vu se concrétiser de beaux projets ces derniers temps.

Le président-directeur général du CIRPC, le Terrebonnien Stéphane Vallée, poursuit la mission de l’organisme, qui est de raconter l’histoire par le timbre-poste. « J’aimerais préciser que nous ne nous intéressons pas qu’aux timbres, il y a un volet recherche historique au sein de notre organisme », énonce M. Vallée.

D’Élisabeth II à Maria Chapdelaine

Dans le cadre d’un projet communautaire de Patrimoine Canada, le CIRPC a obtenu une subvention pour souligner le jubilé de la reine Élisabeth II, qui en est à sa 70e année de règne. « Grâce à ce financement, nous avons réalisé des conférences, des tournées scolaires, des ateliers. Nous avons procédé aussi, le 1er juin, au dévoilement d’une plaque commémorative devant l’hôtel Le Reine Élizabeth afin de rappeler l’histoire rattachée au couronnement de la reine », explique Stéphane Vallée. Et Maria Chapdelaine? « En partenariat avec la Ville de Normandin, la MRC de Maria-Chapdelaine et le Musée Louis-Hémon, nous avons dévoilé un timbre avec oblitération spéciale (timbre qui sera vendu au musée), et cela, en lien avec le film réalisé il y a deux ans d’après le roman de Louis Hémon. Nous avons également procédé au dévoilement d’une plaque commémorative au musée, le 27 juin », révèle M. Vallée.

Des projets

En préparation en ce moment, toujours grâce à Patrimoine Canada, une exposition se tiendra en novembre à la Maison de culture de Montréal-Nord. « Oui, parce que notre organisme, ce n’est pas que des timbres. Nous disposons de 15 000 objets (artefacts, tableaux). D’ailleurs, nous aimerions procéder à un transfert de collection. Actuellement, notre collection n’a aucun mur qui l’entoure, nous aimerions qu’il y en ait un en permanence », souhaite Stéphane Vallée. Autre révélation du PDG : « Nous travaillons sur un timbre souvenir afin de souligner le 350e anniversaire de Terrebonne. »

Stéphane Vallée convient que, pour intéresser un plus jeune public, l’organisme doit prendre le virage technologique. « On travaille sur des balados historiques, culturels et philatéliques », mentionne M. Vallée, avant de rappeler que le CIRPC a sa page Facebook. On y retrouve des éphémérides historiques quotidiennes.

Pour devenir membre et bénévole, on écrit à cirpc1987@gmail.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média