Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

22 juillet 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Quand une grande championne est toujours orpheline de partenaire

1022poirier1

©courtoisie

Alexie Poirier et son entraîneur, qui lui sert de partenaire, Jacques Fortin.

Alexie Poirier est déjà une grande championne de danse sportive, mais pour espérer aller plus loin dans sa discipline, elle doit trouver un partenaire, une perle rare.

Rare parce que les garçons sont déjà peu nombreux en ce domaine et aussi parce qu’Alexie est, malgré ses 16 ans, très avancée en danse. Il lui faut donc un partenaire expérimenté, qui peut la suivre aisément. Il semble que la pandémie et l’arrêt des activités aient découragé plusieurs danseurs. « Avec un partenaire, je pourrais participer à des compétitions de plus grande envergure », souhaite la Terrebonnienne, qui danse depuis l’âge de 4 ans. Parce qu’elle évolue dans la catégorie Pro-Am, elle peut faire équipe avec son entraîneur, Jacques Fortin, du Studio 2720 à Montréal.

En attendant, elle continue d’accumuler les médailles d’or, et le mur de sa chambre menace de s’écrouler tellement elle y en a accroché.   

1022poirier

©courtoisie

Alexie Poirier voudrait aller plus loin dans sa discipline.

Les compétitions ont repris

Avec la pandémie, comme dans toutes les disciplines sportives, les compétitions avaient été annulées. Or, du 8 au 10 juillet, elle a participé au grand Danse Sport de Montréal au Hilton du centre-ville. C’était sa première compétition de l'année. « Elle a réussi à nous éblouir encore une fois. Elle a remporté la médaille d'or en Championnat Ouvert 16+ en catégorie Pro-Am Argent », révèle sa mère, Nathalie Béliveau, très fière d’elle. Alexie est maintenant de niveau pré-amateur, un niveau très avancé. « Depuis un mois, je me suis jointe à une troupe de filles en danses latines au Studio Messier Bolduc de Mascouche. La troupe fait aussi des compétitions contre d'autres groupes », explique celle qui monte sur le podium à chacune des compétitions auxquelles elle participe.   

Prochains défis

Le Championnat canadien national à Gatineau en août ainsi que le Défi Danse Mascouche en septembre sont les prochains défis qui se présenteront à Alexie. Toutefois, la jeune fille tenait à faire une précision importante. « Les gens confondent danses sociales et danses sportives. Moi, je fais ce que l’on appelle la danse de ballroom, mais sous sa forme compétitive. C’est de la danse latine internationale et je me spécialise particulièrement dans le cha-cha, la rumba, la samba, mais aussi le paso doble et le jive », résume Alexie, qui, en plus de briller en danse, a montré d’excellentes notes à l’école secondaire Armand-Corbeil, cette année. La progression de cette championne sera à suivre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média