Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Municipal

Retour

09 septembre 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

L’accent est mis sur l’abordabilité du logement

POLITIQUE MÉTROPOLITAINE D’HABITATION

1811consultation1

©Stéphane Fortier

Patricia Lebel et Evelyne Hamon, de la Ville de Mascouche, ont déposé leur mémoire à la séance de consultation sur l’habitation de la CMM.

Le 7 septembre, la Ville de Mascouche était l’hôte de la première séance de consultation publique sur le projet de politique métropolitaine d’habitation de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), et tous les intervenants se sont entendus sur le fait que l’aménagement de logements sociaux et abordables demeure l’objectif premier.

Jusqu’au 14 septembre, citoyens et représentants d’organismes municipaux, publics et civils exposeront leurs idées et recommandations devant les membres de la Commission de l’habitation et de la cohésion sociale. Le 7 septembre, à la rencontre présidée par le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, on a pu notamment entendre les recommandations des villes de Mascouche et de Terrebonne.

Terrebonne

Représentée par la conseillère municipale Nathalie Lepage, présidente de la Commission de développement social et communautaire, et Sylvain Perron, conseiller à la direction générale des Relations gouvernementales et municipales, la Ville de Terrebonne en a profité pour déposer son mémoire sur la politique métropolitaine. « Le taux d’inoccupation de la Ville de Terrebonne est à un seuil historique de 0,2 %. Terrebonne demande aux gouvernements du Québec et du Canada de donner aux municipalités les moyens de répondre aux besoins criants, notamment par des programmes permanents de financement du logement social et communautaire accessibles, souples, simples, efficaces, de même que par l’implication accrue des organisations qualifiées en la matière », a mentionné Mme Lepage. Bonifier et simplifier le programme Accès Logis et augmenter les budgets de rénovation du parc de logements sociaux et abordables est aussi une nécessité, selon la conseillère municipale. « Pour Terrebonne, il est clair qu’il y a urgence d’agir alors que plusieurs ménages consacrent déjà plus de 30 % de leur revenu aux frais de logement », a affirmé Mme Lepage.

1822consultation2

©Stéphane Fortier - La Revue

Nathalie Lepage et Sylvain Perron représentaient la Ville de Terrebonne lors de la consultation publique sur l’habitation.

Mascouche  

Le taux d’inoccupation à la Ville de Mascouche s’établit lui aussi à 0,2 %. Patricia Lebel, conseillère municipale, et Evelyne Hamon, conseillère en aménagement, représentaient la Ville pour le dépôt de leur mémoire. Mme Hamon estime qu’il faut bonifier le rôle de la CMM, laquelle pourrait jouer un rôle plus central dans ce dossier. « Construire de nouveaux logements, c’est une chose, mais il faut penser aux milieux de vie où ils seront construits dans le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) », a soulevé Mme Hamon. « Il convient aussi d’utiliser le règlement d’inclusion et de concilier les enjeux financiers à la fois des propriétaires et des locataires », a-t-elle ajouté.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média