Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

09 septembre 2022

Stéphane Fortier - sfortier@lexismedia.ca

Le cornhole gagne en popularité

1822cornhone1

©courtoisie

Cédric Mousseau, Éric Bidégaré, Sylvain Ouellette et Thierry Mousseau, les quatre fondateurs de Cornhole Montréal.

Connaissez-vous le cornhole? Quatre Terrebonniens ont découvert ce jeu aux États-Unis il y a quelques années et ont même fondé un club qui gagne de plus en plus d’adeptes. 

Thierry et Cédric Mousseau, Éric Bidégaré et Sylvain Ouellette ont pratiqué le cornhole chez nos voisins du sud et ont été littéralement séduits. Ce jeu s’apparente à notre jeu de poches, à la différence qu’il n’y a qu’un seul trou sur le plateau. Et pourquoi « cornhole »? Hole, c’est « trou » en anglais et corn, c’est « maïs ». « Autrefois, les poches étaient remplies non pas de sable, mais de grains de maïs », explique Thierry Mousseau.

Le jeu est assez récent aux États-Unis, soit moins de dix ans, mais est tellement populaire qu’il est même télévisé. « Au fil du temps, nous nous sommes améliorés au point où, à notre première participation à un tournoi à Drummondville, nous nous sommes classés parmi les premiers », rappelle Thierry. De fait, le cornhole existait au Québec avant l’initiative des quatre mousquetaires de Terrebonne. « À Drummondville et au Saguenay, c’était déjà très populaire », fait-il remarquer.

Thierry et ses partenaires ont fondé Cornhole Montréal en 2021 et les tournois du club se déroulent d’ailleurs dans cette ville depuis 2022. « Toutefois, chaque semaine, nous jouons à la Cabane à sucre des sportifs à Saint-Esprit et nous comptons 22 équipes (de 2 joueurs). Pas moins de 70 % des joueurs viennent de Terrebonne et de Mascouche », indique Thierry. Les matchs se déroulent les mercredis à 19 h et la saison débute le 21 septembre. 

1822cornhole2

©courtoisie

Le cornhole se pratique tous les mercredis soir à Saint-Esprit. Et plusieurs Moulinois en sont déjà des adeptes.

Les règles

Même si ce jeu s’apparente au jeu de poches, les plateaux du cornhole sont placés à 8,2 mètres des joueurs et contrairement au jeu de poches, il faut lancer la poche en hauteur et par-dessous. Chaque poche lancée qui reste sur le plateau donne 1 point au joueur. Lorsqu’on parvient à faire un trou d’un coup, cela donne 3 points. Le joueur ou la première équipe qui atteint 21 points remporte la victoire. « Ça prend une salle dont le plafond est assez haut parce que les poches sont lancées en hauteur », précise Thierry Mousseau.

Pour en savoir plus, on se rend sur le site Web de Conrhole Montréal au www.cornholemontreal.ca ou on écrit à cornholemontreal@canadiancornholeleagues.com. On peut aussi visiter le site de l’Association de Cornhole du Québec au https://cornholequebec.ca. Il y a onze ligues officielles au Québec. Il va de soi que les quatre Terrebonniens souhaitent voir le jeu s’installer dans leur ville un jour.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média