Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Municipal

Retour

21 septembre 2022

Naomie Briand - nbriand@lexismedia.ca

Droit de premier regard dans trois secteurs névralgiques

PROTECTION DU PATRIMOINE

1922préemption

©Naomie Briand - La Revue

Les travaux de réfection du parvis de l’église Saint-Louis-de-France, pour lesquels la Ville de Terrebonne a offert une subvention de 670 000 $, sont amorcés.

Trois districts de la Ville de Terrebonne viennent d’être priorisés pour que le conseil municipal exerce le droit de préemption qui lui est dévolu. 

Ce tout nouveau pouvoir octroyé par Québec et apparaissant à Terrebonne au sein du règlement 870 permet à la Ville d’acquérir, en priorité sur tout autre acheteur, un immeuble en vente au même prix offert par un autre acheteur intéressé, dont toutes les conditions de l’offre d’achat auraient été remplies.

Dans le district 5 – Grand Ruisseau, les terrains visés sont ceux qui bordent la rue Georges VI, entre la côte de Terrebonne et la rue Poulin, incluant les immeubles de Litho Mille-Îles ainsi que l’ensemble des terrains de la Bergeronne.

Au sein du district 12 – Vieux-Terrebonne, la liste comprend tous les immeubles de l’îlot entourant la Globe Shoe, ainsi que l’église Saint-Louis-de-France et son presbytère.

« On met de l’argent pour aider notre église, mais en même temps, si jamais elle doit être vendue, je pense que Terrebonne a son droit de regard sur l’avenir du bâtiment », explique le maire Mathieu Traversy, alors que le conseil a subventionné les travaux du parvis pour 670 000 $.

Pour ces deux premiers districts, les bâtiments pourront être acquis à des fins municipales d’infrastructures ou d’équipement collectif, de conservation d’immeuble d’intérêt patrimonial, de logement social, communautaire ou abordable et d’habitation.

Chemin du Coteau

Enfin, dans le district 13 – Coteau–des Vignobles sont inclus l’immeuble à l’ouest de l’entrée du stationnement du cinéma Guzzo et les immeubles à l’est du siège social du Guzzo, incluant le terrain de l’entreprise Lafarge. Ces cinq lots pourront être acquis à des fins municipales de réserve foncière.

« Ça permet à la Ville d’avoir un meilleur rapport de force, de meilleurs outils pour mieux harmoniser l’aménagement de son territoire et réussir à revitaliser certains secteurs », ajoute le maire.  

Un avis d’assujettissement sera publié au registre foncier, et les propriétaires des immeubles visés seront directement avisés.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média