Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 octobre 2022

Olivier Lapointe - redactionlarevue@medialo.ca

Les candidats conservateurs de la région déçus

2122conservateurs

©Olivier Lapointe - La Revue

Ian Lavallée et Daniela Andreeva.

Les candidats du Parti conservateur du Québec dans Terrebonne, Les Plaines et Masson n’ont pas conquis la proportion des électeurs de la région qu’ils espéraient convaincre. Ils ont tous terminé derrière leurs adversaires de la Coalition Avenir Québec, du Parti Québécois et de Québec solidaire.

Sept candidats conservateurs de Lanaudière et des Laurentides se sont réunis à la Cabane à sucre D’Amours de Sainte-Anne-des-Plaines en cette soirée électorale. Parmi eux se trouvaient Daniela Andreeva, candidate dans Terrebonne, ainsi que Ian Lavallée, candidat dans Les Plaines. François Truchon, candidat dans Masson, a préféré passer la soirée à la maison. Environ 200 amis, membres des familles des candidats et bénévoles se sont joints à eux pour assister à la diffusion des résultats. L’atmosphère était festive en début de soirée, mais rapidement, les sourires se sont faits plus rares dans la salle lorsque la diffusion des résultats a débuté. Des huées nourries ont résonné lors de la confirmation de la réélection de François Legault, tandis que l’annonce de la victoire de Gabriel Nadeau-Dubois et de Dominique Anglade n’a pratiquement causé aucune réaction.

Ian Lavallée s’est dit déçu du résultat, mais déterminé à poursuivre son implication avec le parti. « Nous serons là dans quatre ans », a-t-il déclaré rapidement à la suite de sa défaite.

Daniela Andreeva, pour sa part, en avait long à dire concernant le mode de scrutin, comparant le pourcentage de votes obtenu par son parti à celui des libéraux, alors que ces derniers ont obtenu assez de sièges pour former l’opposition officielle à l’Assemblée nationale. Elle ne s’est cependant pas prononcée concernant ses projets à la suite de sa défaite, préférant prendre quelques moments de réflexion.

Selon François Truchon, certaines promesses de la CAQ ont fait pencher la balance : « C’était facile de promettre des chèques de 400 à 600 $ par personne et même de 2 000 $ pour les personnes âgées… » Il a ajouté qu’une réforme électorale lui semble plus que jamais nécessaire. Le candidat a rapporté avoir connu une campagne difficile pendant laquelle il aurait reçu des appels anonymes l’accusant d’être de la mouvance « complotiste ». L’enseignant au niveau collégial, qui avait pris un congé sans solde pour se concentrer sur sa campagne électorale, compte reprendre son poste au cégep à la session prochaine.

La soirée s’est terminée avec le discours de défaite du chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, diffusé sur un écran géant.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média