Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Scolaire

Retour

23 octobre 2022

Deux Terrebonniens et une fesse de porc

2422porc2

©courtoisie

Noémie Southiere fait équipe avec Francis Dallaire-Lantin.

Les Terrebonniens Trystan Bastien-Touzin et Noémie Southiere devront user de créativité et de talent pour tenter d’impressionner le jury du Concours de la relève culinaire Le Porc Show. Les deux étudiants au programme de Cuisine supérieure de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec se verront donner la fesse de porc comme pièce de viande à mettre en valeur.

Trystan Bastien-Touzin et Noémie Southiere font partie des douze étudiants du programme qui prendront part à une compétition culinaire amicale à l’occasion de la semaine Le Porc du Québec à l’ITHQ, laquelle se déroulera la semaine du 31 octobre. Pendant cette semaine, les étudiants profiteront de rencontres, d’ateliers et de démonstrations. Puis, le 3 novembre, en équipe de deux, ils auront le défi de présenter aux membres du jury trois plats gastronomiques mettant en valeur la fesse de porc. Les trois équipes finalistes se partageront une bourse de 3 000 $, et la recette des grands gagnants sera servie lors du dîner de l’événement du Porc Show, qui se déroulera le 7 décembre.

Noémie dit avoir une soif d’apprendre insatiable. Elle désire un jour gérer sa propre cuisine. Elle se spécialise avec les viandes, et affectionne notamment le carré et le flanc de porc.

2422porc1

©courtoisie

Trystan Bastien-Touzin et son coéquipier, Manuel Francoeur-Hudon.

Quant à Tristan, il veut rendre hommage à sa grand-mère et à leur passion commune pour la cuisine. Il travaille à se perfectionner et à trouver sa personnalité en tant que chef. Il se spécialise en viandes à longue cuisson, fumée ou braisée et aime particulièrement cuisiner le filet ou l’échine de porc.

Le Porc Show est un événement qui réunit toute la filière porcine québécoise, des éleveurs aux détaillants. Il vise à renforcer ce secteur qui emploie plus de 31 000 travailleurs et qui génère annuellement des retombées de 3,36 G$. (MS)

Êtes-vous d’accord avec la politique de la SAAQ d’obliger les 80+ de passer un test médical ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média