Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits & méfaits

Retour

27 octobre 2022

Naomie Briand - nbriand@medialo.ca

Une employée accusée de tentative de meurtre

ÉCOLE JEAN-DE LA FONTAINE

2522couteau

©Stéphane Fortier - La Revue

L’école Jean-De La Fontaine, sur la rue de l’Église, à Terrebonne.

Une employée du service de garde de l’école primaire Jean-De La Fontaine, située dans le secteur Lachenaie, à Terrebonne, doit répondre à des accusations de tentative de meurtre, de possession d’arme et de méfaits pour s’être présentée au travail armée d’un couteau le lundi 24 octobre au matin.

Le Service de police de Terrebonne a diffusé jeudi un communiqué dans lequel il explique les circonstances de l’événement : « Selon les premières informations, la prévenue avait une fixation sur une employée de l’école et voulait s’en prendre à elle. Elle fut interpellée par une autre employée qui a constaté la présence d’un couteau, [cette dernière] lui a donc ordonné de quitter l’école. La prévenue a collaboré et a quitté l’école, mais rendu (sic) à l’extérieur, elle est devenue agressive et a perforé des pneus de véhicules stationnés près de l’école. »

Aucun élève n’était visé et personne n’a été blessé, confirme le Service de police. Mégan Petitclerc, 19 ans, qui travaillait au service de garde de l’école, a comparu le 25 octobre au palais de justice de Laval pour répondre à des accusations de tentative de meurtre, de possession d’arme et de méfaits.

Lettre aux parents

Mégan Petitclerc n’est plus à l’emploi du Centre de services scolaire des Affluents (CSSDA). Dans une lettre transmise aux parents des 640 élèves jeudi après-midi, le CSSDA affirme « que rien ne laissait présager un tel comportement de l’employée en question, et ce, tant au niveau de ses antécédents judiciaires qu’au niveau de ses agissements quotidiens avec les élèves et le personnel ».

Aide offerte

Le Centre de services scolaire a dépêché une équipe de professionnels afin d’offrir du soutien et de l’accompagnement aux employés et aux élèves affectés par les événements. Ces derniers ont dû vivre le protocole de confinement, qui leur demande de rester enfermés dans les classes le temps de l’intervention policière. Le CSSDA affirme que les professionnels demeureront disponibles tant que cela sera nécessaire.

Si votre enfant requiert un soutien particulier en lien avec ces événements, n’hésitez pas à téléphoner au 450 492-3637, poste 4122 afin d’informer la direction du CSSDA.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média