Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culturel

Retour

19 novembre 2022

Stéphane Fortier - sfortier@medialo.ca

Les croix de chemin toujours présentes dans Les Moulins

2522croix2

©Patrimoine Québec

Une croix située sur le chemin de la Côte-Georges à Mascouche.

Tradition qui date de près de deux siècles au Québec, les croix de chemin sont toujours visibles lorsqu’on parcourt les routes rurales de la MRC Les Moulins.

Bien que l’on en recense beaucoup moins qu’autrefois, ces croix, symboles de la confiance que l’on accordait à Marie, mère de Jésus, étaient des lieux de rencontre et de prière, notamment au mois de mai. « Dans le calendrier catholique, chaque mois avait une dévotion particulière et le mois de mai était dévoué à Marie », rappelle l’historien-géographe Claude Martel. Les gens qui habitaient dans les rangs, souvent trop éloignés de l’église, allaient faire leur dévotion à la croix de chemin. « Et la croix de chemin était située en un point central du rang », précise M. Martel.     

Croix de chemin d’intérêt

Sur le site de Patrimoine Québec, on recense treize croix de chemin dans Les Moulins, soit quatre à Mascouche et neuf à Terrebonne. Toutefois, certaines de ces croix sont déjà disparues, d’autres ne sont pas vraiment des croix de chemin, mais plutôt des mémoriaux érigés à la mémoire d’une personne décédée, et d’autres sont trop éloignées de la route pour être considérées comme des croix de chemin. « Je dirais qu’il reste trois croix de chemin d’intérêt », dévoile Claude Martel.

Ces croix sont pour la majorité faites de bois, parfois de métal ou de granit. Elles sont un symbole qui souligne la forte appartenance religieuse du peuple québécois à une certaine époque. Des croix de chemin peuvent arborer le corps du Christ crucifié et sont alors appelées « calvaires ». « Sur certaines croix, on peut voir des niches avec une figurine de la Vierge, par exemple, un Sacré-Cœur ou encore des symboles de la crucifixion comme un marteau, des lances et des clous, explique M. Martel. Certaines croix, considérées comme richesses patrimoniales, sont citées par la municipalité. C’est le cas notamment de celle du parc de la Croix dans le secteur Lachenaie ou une des deux croix sur le chemin Comtois. » Certaines sont plus anciennes, alors que d’autres datent à peine du début du siècle.

2522croix1

©Patrimoine Québec

Une croix de chemin typique sur le chemin Comtois à Terrebonne.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média