Carrières Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Infolettre

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Reflet économique - Articles

Retour

23 novembre 2022

Stéphane Fortier - sfortier@medialo.ca

Les grands défis de la mobilité

REFLET ÉCONOMIQUE

mobilité

©Gilles Bordonado

La mobilité dans la MRC Les Moulins et toute la couronne nord représente un important enjeu actuellement.

Objectifs à atteindre, défis à relever, il a fallu le Forum sur la mobilité en mai dernier pour bien définir les besoins et ce sur quoi il était nécessaire de travailler pour améliorer la mobilité, la fluidité de la circulation à Terrebonne et à Mascouche, et rendre plus efficaces les transports en commun.

Selon Claude Robichaud, directeur général de la MRC Les Moulins, la situation et les besoins ont été bien exposés lors du Forum sur la mobilité. « Les problèmes concernant la mobilité ont pu être mis de l’avant au forum, une initiative des villes de Terrebonne et de Repentigny, soutenue par les MRC Les Moulins et de L’Assomption. Nous avons pu y entendre clairement les engagements du gouvernement », résume M. Robichaud.

Le maire de Terrebonne, Mathieu Traversy, également représentant d’exo pour les maires de la couronne nord de Montréal, croit aussi qu’il y a des défis à relever, mais que l’on peut commencer sur des bases très positives. « Nous avons des axes routiers majeurs en cours d’élargissement et de revitalisation pour des voies de transport collectif et des voies réservées au covoiturage, aux voitures électriques et aux autobus, comme l’autoroute 19, dont les travaux ont débuté à Laval et prennent la direction de la couronne nord. Nous attendions la concrétisation de ce dossier depuis longtemps », mentionne M. Traversy, qui ajoute l’échangeur du secteur Urbanova dans Terrebonne-Ouest à la liste des infrastructures à venir.

Quant aux défis à relever? « Assurément, l’élargissement de la route 337 à La Plaine. La fluidité de la circulation et la sécurité de tous les utilisateurs y seront améliorées », s'enthousiasme le maire. Des voies de covoiturage sur les autoroutes 25 et 640, de même que la reconfiguration de l’intersection 40/640 qui fait le lien entre Terrebonne et Repentigny comptent parmi les autres projets qui retiennent l’attention.

« Il y a aussi tout le réseau de transport collectif à étudier. Après deux ans de pandémie, on observe un retour vers les autobus, et ce, malgré le fait qu’il se vive une pénurie de main-d’œuvre chez les chauffeurs qui a entraîné l’annulation et l’abandon de plusieurs lignes et remis en question la fiabilité du service. Une cellule de gestion de crise a été mise en place pour apporter des solutions avec différents partenaires touchant la mobilité. En ce qui a trait au Train de l’Est, l’achalandage a fondu comme neige au soleil », rapporte Mathieu Traversy.

Le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, juge que le nouveau mandat que lui ont accordé les citoyens doit prioriser le transport, et la mobilité en est le principal objectif. « Il nous faut absolument favoriser la circulation locale, améliorer la fluidité sur le chemin des Anglais, le chemin Sainte-Marie et le boulevard de Mascouche. Québec nous demande de favoriser les TOD (transit-oriented development), cependant, ça prend des équipements lourds en transport collectif pour répondre aux besoins », fait remarquer M. Tremblay. Comme préfet de la MRC, il espère de nouveaux services de transport. Toutefois, il faut s’assurer que les services existants soient efficaces. À Mascouche, la circulation demeure un enjeu majeur et les solutions se dessinent à l’horizon, mais les gens devront patienter encore un peu.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média