Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Scolaire

Retour

26 décembre 2022

Le SERM aimerait une meilleure écoute du gouvernement

CONVENTION COLLECTIVE DES ENSEIGNANTS

3322oreille serm

Le Syndicat de l’enseignement de la région des Moulins (SERM) aimerait que le gouvernement porte une oreille plus attentive à ses revendications.

Réagissant au dépôt des offres patronales dans le cadre des négociations des conventions collectives des enseignants, le Syndicat de l’enseignement de la région des Moulins (SERM) s’est dit navré que celles-ci ne tiennent toujours pas compte de leurs demandes quant à la composition de la classe.

Le président du SERM, Jean-Louis Bray, rappelle qu’avant la pandémie, près du quart des élèves avaient déjà reçu un diagnostic de handicap ou de difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. « Comment est-il possible de penser que nous pouvons inclure les élèves à besoins particuliers dans les classes dites régulières sans prendre en compte la composition des groupes et le manque criant de services? » lance M. Bray.  

Approche innovante 

Une approche innovante a été proposée par la Fédération des syndicats de l’enseignement du Québec (FSE-CSQ), dont fait partie le SERM, visant à tenir compte des élèves qui ont des besoins particuliers en se détachant des ratios traditionnels. « Nous souhaitons des classes sur mesure, dans lesquelles le nombre d’élèves est déterminé selon leur profil », de dire Jean-Louis Bray. Le SERM est conscient qu’un tel changement impliquerait une augmentation du nombre de classes dans un contexte frappé par la pénurie de personnel, mais reste convaincu qu’en organisant graduellement cette transition, la rétention et le recrutement s’en verraient grandement facilités.  

« On doit envoyer un signal fort aux profs en poste et à ceux qui songent à rejoindre la profession », ajoute le président du SERM, précisant qu’il est primordial d’améliorer le quotidien des enseignants au moyen de conditions d’exercice qui favoriseront la réussite des élèves. 

Outre la composition des classes, le SERM s’insurge également de l’ingérence patronale dans les approches pédagogiques numériques, de la rigidité pour le télétravail, et de l’élargissement de la semaine de travail des professeurs à la formation professionnelle et à l’éducation des adultes.  

À votre retraite, habiteriez-vous dans une résidence comme le 45 Nord ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média