Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

28 décembre 2022

Gilles Bordonado - gbordonado@medialo.ca

Simplement merci

LIBRE OPINION

Cela fait un moment que vous ne m’avez pas lu en page 5. Les derniers mois ont été fous. J’ai assumé des responsabilités accrues sur le plan de la rédaction du printemps à la rentrée, et sur le plan des ventes depuis trois mois. Ce faisant, le temps me manquait pour m’entretenir avec vous. Et cette chronique, la dernière que je signe, sera pour vous dire au revoir et merci.

Les habitués de La Revue le savent, j’ai annoncé en août mon départ pour le 31 décembre, après 33 ans de loyaux services. De mes débuts comme pigiste les week-ends, en passant par les postes de journaliste, de rédacteur en chef, de directeur adjoint, de propriétaire du journal pendant 16 ans, avant de le vendre pour en devenir l’éditeur, j’ai vécu une merveilleuse aventure.

Je me considère privilégié d’avoir pu raconter l’histoire des gens, des groupes et des entreprises d’ici, commenter l’actualité et défendre les grands dossiers qui ont marqué notre communauté. Tout au long de ces trois décennies, j’ai vu des athlètes, des artistes, des bénévoles, des gens rayonner personnellement et dans bien des cas, s’engager pour le mieux-être de notre milieu.

À 16-17 ans, j’avais rédigé une note racontant ce que je désirais faire de ma vie. Gros mandat… J’y écrivais que je rêvais d’une société plus juste et dans laquelle je m’engagerais. Que je chercherais à améliorer le monde dans lequel nous vivons. À bientôt 58 ans, je suis heureux d’avoir pu, à ma mesure et avec modestie, contribuer à faire grandir notre communauté, à en faire un monde encore meilleur. Un mandat auquel j’aspire toujours. À la question récurrente qui m’est posée : « Tu vas en faire quoi, de cette retraite? », je réponds invariablement que je vais continuer à servir. Je donnerai un petit coup de main à mes amis de La Revue comme conseiller spécial. Je serai bénévole au Relais pour la vie Rive-Nord, vice-président de la Fondation du Domaine seigneurial de Mascouche et mentor à la cellule de mentorat de la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins. Je veux m’entraîner et voyager avec ma conjointe. Je veux penser aussi un peu à moi. Et pour le reste, on verra bien. J’ai encore la vie devant moi.

gilles b 3

Entretemps, je vous remercie, amis lecteurs et lectrices, de votre fidélité. Je remercie les dizaines de collègues que j’ai eu le bonheur de croiser et de diriger à La Revue et qui ont fait le succès de cette merveilleuse publication. Je remercie les milliers de gens que j’ai croisés, qui m’ont accordé leur confiance et dont j’ai pu raconter la vie. Je remercie aussi tous ces gens d’affaires loyaux et fidèles qui ont permis et permettent toujours à notre média de raconter notre actualité locale, un bien très précieux.

Comme ce fut le cas entre Aimé Despatis, fondateur de La Revue, et sa fille Marie-France, et entre elle et moi par la suite, l’avenir de La Revue passe entre les mains d’une autre génération. Depuis trois ans, Médialo a pris la relève. En premier lieu, Frédéric Couture, qui en est le président et le visionnaire. Et ici, localement, ma collègue Marie-Claude Turcotte, une Mascouchoise qui prendra ma relève avec brio, je n’en doute pas un instant. Elle fera une excellente éditrice et directrice au Développement des affaires.

Je m’en voudrais, en terminant, de ne pas remercier Marie-France Despatie d’avoir cru en moi en m’embauchant en août 1989, puis en me cédant les rênes du journal en juillet 2004. Elle a vu des choses en moi que je ne voyais pas.

Je salue aussi mes plus anciens collègues, ces irréductibles qui sont à mes côtés depuis plus de 20 ans et qui m’ont accompagné jusqu’à la fin : le valeureux Paul Laverdière, qui prend sa retraite en même temps que moi après 40 ans de services, Yves Chamberland, Lise Bourdages, Mireille Cyr, Annie Perron et Mélanie Savage. Au revoir, mes amis… On a fait du bon boulot et maudit qu’on a du fun et qu’on a fait de grandes choses! Continuez de croire, je compte sur vous.

Et à vous tous et toutes qui lisez ces lignes, merci, simplement merci!

À votre retraite, habiteriez-vous dans une résidence comme le 45 Nord ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

29 décembre 2022

Therese Gamache

Cher Gilles je suis très heureuse pour toi. Tu es vraiment professionnelle je t'admire et te souhaite une belle retraite bien méritée. Profites en pleinement et bonne année 2023 qu'elle soit remplie de joies et surtout de la sante et longue vie avec tous ceux que tu aimes.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média