Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

19 janvier 2023

Naomie Briand - nbriand@medialo.ca

De nouveaux joueurs satisfaits de leur choix

CENTROPARC DE MASCOUCHE

3523visite2

©Naomie Briand - La Revue

La Ville de Mascouche a remis à Lu-Ard Électrique une plaque lui souhaitant la bienvenue au CentrOparc. De gauche à droite : Lise Gagnon, conseillère municipale, Yvon Labelle, vice-président de Lu-Ard, Charles Thériault, directeur du développement économique à la Ville, Luc Guérard, président et fondateur de Lu-Ard, le maire Guillaume Tremblay, Pierre Berthiaume, PDG de la Chambre de commerce et d’industrie des Moulins, Maxime Guérard, de Lu-Ard, et Eugène Jolicoeur, conseiller municipal.

Dans sa tournée du CentrOparc afin de souhaiter la bienvenue aux entreprises qui s’y sont établies, le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, n’a pas manqué faire un arrêt chez EMJ Metals et chez Lu-Ard, qui ont toutes les deux choisi de s’installer à Mascouche pour profiter de plus d’espace, mais aussi de la proximité des grands axes routiers.

EMJ Metals, son nom l’indique, fournit des métaux en vrac pour différentes industries : l’aéronautique, entre autres, mais aussi le monde du VTT et le marché de l’automobile. Dans la vaste usine, des dizaines et des dizaines de tubes de métal de toutes les longueurs, de toutes les natures. Poids total : au moins 7,5 millions de livres; l’artillerie lourde, quoi.

Quarante-cinq employés sur deux quarts de travail, cinq camions pour livrer ces poids lourds, dont on fait la coupe sur place, selon les spécifications des clients. Après 38 ans à Laval, l’entreprise n’est pas peu fière de son nouvel emplacement, le long de l’autoroute 640. « Il était temps qu’on ait notre propre bâtiment », lance le directeur général, Mario Guilbault.

D’autant plus que l’entreprise participe au développement d’un créneau d’excellence dans la MRC Les Moulins, tout en se faisant l’ambassadrice de la sécurité des travailleurs à tout prix. « Tout est pesant, tout est dangereux. Les risques sont énormes », rappelle M. Guilbault.

3523visite1

©Naomie Briand - La Revue

Dans la vaste usine d’EMJ Metals, des dizaines et des dizaines de tubes de métal de toutes les longueurs, de toutes les natures.

Gagner de la place

Pour Lu-Ard Électrique, les locaux du CentrOparc sont une véritable bouffée d‘air frais. De l’espace, le fondateur, Luc Guérard, n’en a jamais eu autant. « J’ai maintenant de la place pour stocker », explique-t-il. Et en pleine pénurie de matériaux, c’est un avantage indéniable, surtout quand on tient en stock entre 10 000 et 12 000 produits différents. « La partie a beaucoup changé depuis la pandémie », constate M. Guérard.

Selon le volume des contrats, il embauche entre 75 et 100 électriciens, plus une vingtaine de personnes en administration. Luc Guérard s’assure aussi d’une belle relève en intégrant son fils Maxime aux activités de son entreprise. Une ascension enviable pour l’entrepreneur qui a démarré Lu-Ard Électrique chez lui, il y a 28 ans.

À votre retraite, habiteriez-vous dans une résidence comme le 45 Nord ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média