Autre nom, même engouement

Par Stéphane Fortier
Autre nom, même engouement
Denise Paquette (Caisse Desjardins Le Manoir) et Martine Lamarche (présidente du Festival des arts) ont félicité les artistes professionnels Isabelle Langevin (prix de 1 500 $), Sylvie Lajoie, Caroline Marcant et Miguel Forest.

Après avoir atteint l’âge honorable de 30 ans, le Festival de peinture de Mascouche a eu lieu sous une toute nouvelle dénomination cette année et s’appelle désormais le Festival des arts de Mascouche.

L’événement avait lieu du 31 août au 2 septembre au parc du Grand-Coteau et rassemblait pas moins d’une soixantaine d’artistes. «Nous comptions également sur des œuvres d’élèves de la Commission scolaire des Affluents et de 27 professionnels qui étaient présents», s’empresse de préciser la directrice de l’événement, Chantal Peterson.

Toutefois, l’appellation du festival n’est pas la seule nouveauté à caractériser ce grand rendez-vous de l’art devenu une véritable tradition à Mascouche. «Nous avons ajouté d’autres formes d’art visuel cette année. Cela faisait longtemps d’ailleurs que nous y songions. Cette année, on retrouvait, en plus de la peinture, de la photographie, de la gravure, de la sculpture et de l’art textile», résume Mme Peterson.

Cette dernière précise que les artistes présents proviennent d’un peu partout au Québec.

Pendant longtemps, le Festival de peinture de Mascouche était présenté à la salle René-Lévesque et cela permettait de recevoir davantage d’artistes. Avec les chapiteaux extérieurs, les exposants sont triés sur le volet.

Cette année, l’artiste invité était Cédric Loth et on pouvait admirer ses œuvres au petit pavillon. Des prix, sous forme de bourses, étaient notamment remis aux artistes professionnels, semi-professionnels et à ceux de la relève.

Les récipiendaires

Parmi les artistes semi-professionnels qui ont remporté des prix, on comptait Claude Tousignant, François Légaré, Gérald Lamoureux, Jasmine Sirard, Louise Cormier et Diane Olivier. On a remis également des prix aux artistes de la relève Anne-Marie St-Cœur, Sandra Duval, Carl Savard, Louise Séguin, Joëlle Turcotte et Martine Bellavance.

Le coup de cœur de la juge Ariane Cardinal a été décerné à Thérèse Piet, celui de la juge Carole Bonneau, à Alain Guimond, et celui du juge Emmanuel Cazeault, à Pierre Demers. Parmi les professionnels, le 3e prix a été accordé à Caroline Marcant, le 2e, à Sylvie Lajoie et le 1er prix accompagné de la bourse de 1 500 $, à Isabelle Langevin. Une mention a été octroyée à Miguel Forest.

Finalement, le coup de cœur de la présidente Martine Lamarche a été décerné à Béatriz Salas, celui de la Ville de Mascouche est allé à Louise Séguin et celui du député de Masson, Mathieu Lemay, a été accordé à Alain Guimond.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar