Baptême et remise de prix au CAT

Baptême et remise de prix au CAT
Les récipiendaires 2019 du CAT : Lorianne Bélair, Camélie Houle, Anne-Renée Thibault, Daphnée Lemire et Ève Poulin. (Photo : courtoisie)

Ce ne sont pas des règles sanitaires strictes qui ont empêché les membres du Club d’aviron Terrebonne (CAT) de procéder au baptême d’équipements de la saison en cours, le 26 juin. L’événement a aussi coïncidé avec la remise des prix annuels de 2019.

Installés à distance dans le jardin du parc de la Rivière, les donateurs et récipiendaires ont tous répondu à l’appel de la présidente du CAT, Rosanne Rioux, pour présenter leur équipement ou recevoir leur prix.

En lever de rideau, Catherine Lehoux-Dubois a présenté les rames qui portent maintenant son nom pour ses quatre années de loyaux services au sein du conseil d’administration, et Lucie Marois (et Rémi Benny, qui était absent), Mathieu Fillion, Josée Malo et Régis Fillion ont fait de même avec les rames qu’ils ont achetées au CAT l’an dernier.

Enfin, Réjean Beauregard, une légende dans le monde québécois de l’aviron, selon Daniel Aucoin, directeur du club, a versé du champagne sur le skiff qu’il a offert au CAT. Comme il le souhaite, ce skiff de « très haute qualité qui servira pendant des années », souligne M. Aucoin, se nomme simplement le Pourquoi pas… Notons que M. Beauregard a versé 1 500 $ au Club d’aviron Terrebonne en décembre et versera le même montant au cours des deux prochaines années afin de lui permettre de rembourser un emprunt sans intérêt au Fonds des Maîtres.

Les femmes à l’honneur

Ayant dû être annulée en mars, la remise des prix annuels s’est tenue une fois la présentation des équipements terminée. Le titre de l’Athlète de l’année est revenu à Camélie Houle. Celle-ci a touché un deuxième prix, celui de l’Équipage de l’année, aux côtés de sa partenaire, Ève Poulin. Les titres de Novice de l’année, de Bénévole de l’année et de Coup de cœur de l’année ont respectivement été décernés à Lorianne Bélair, à Anne-Renée Thibault et à Daphnée Lemire. Sébastien Houle a pour sa part reçu le prix du 24 heures d’aviron.

En conclusion, la présidente a rappelé que le club est bel et bien actif, malgré l’absence de certains services étant donné les règles sanitaires imposées par la santé publique et par Rowing Canada Aviron. « Il reste des places dans certaines plages de notre horaire, a soulevé Mme Rioux. Nous n’avons peut-être pas le droit d’utiliser la belle salle du chalet, mais nous avons le droit de faire des vendredis-bateaux-bouffe de 50 personnes à l’extérieur. Notre important côté social reviendra! » (PC)

Partager cet article

Commentez l'article

avatar