Beaucoup de travail avant les élections au Bloc

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
Beaucoup de travail avant les élections au Bloc
Luc Thériault (Montcalm) et Michel Boudrias (Terrebonne) seront candidats aux prochaines élections fédérales. Leur parti devra d’abord passer à travers un processus de refondation et le choix d’un nouveau chef. (Photo : archives)

En plus d’avoir à préparer une campagne électorale pour des élections qui auront lieu dans moins d’un an, le Bloc Québécois a annoncé le lancement officiel du chantier de refondation du parti et présenté les modalités de la course à la chefferie à venir.

L’annonce de la refondation, une démarche initiée par l’aile jeunesse, a été faite en y invitant toute personne au Québec, quelle que soit la formation politique, souhaitant défendre les intérêts du Québec, tout en démontrant la nécessité de l’indépendance de la province.

Refonder sans se dénaturer

«Faut voir ce que nous pouvons faire pour que la voix du BQ soit plus forte à travers cet espace de discussions et de délibérations. Cependant, nous ne réinventerons pas la roue. Notre rôle est déjà d’assurer la défense du Québec et de promouvoir l’indépendance. Nous l’avons toujours fait. Pour l’instant, ce qui nous manque, c’est un chef. Il faut arrêter de parler de nous et nous mettre à parler avec les Québécois, c’est ça qui est essentiel», a mentionné le député de Montcalm, Luc Thériault.

Michel Boudrias, député de Terrebonne, est davantage en mode observation relativement au chantier de la refondation.

«Un consensus a été fait en 2014, souligne-t-il. On ne peut donc pas dénaturer le parti. Il faut demeurer prudent et ne pas entrer dans un faux débat, puisque nous avons toujours défendu les intérêts du Québec, quel que soit le dossier, tout en faisant la promotion de l’indépendance.»

Un nouveau chef en février

Le parti a aussi présenté les modalités de la course à la direction du parti. Cette course commencera le 14 décembre et les candidats devront déposer leur bulletin en bonne et due forme au plus tard le 15 janvier. Le dévoilement se fera le 24 février après un vote des membres.

Si Michel Boudrias et Luc Thériault seront candidats aux prochaines élections fédérales, l’ancien député péquiste Yves-François Blanchet a finalement pris sa décision et s’est porté candidat à la chefferie du BQ. «Parce qu’il jouit d’une importante notoriété, parce qu’il inspire confiance par ses propos mesurés qui rassemblent les Québécois autour des grands enjeux, Yves-François Blanchet a tout mon soutien», a déclaré M. Thériault lors de son récent cocktail de financement au profit du parti.

Michel Boudrias, de son côté, ne ferme pas la porte à quelque candidat que ce soit. «Il est vrai qu’il vaut mieux avoir un chef rapidement. Plus vite on sera prêt, plus vite on pourra entrer en bataille électorale. Par contre, je ne signe pas de chèque en blanc à personne», a-t-il indiqué.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar