Bénévoles recherchés pour la survie du cross-country

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Bénévoles recherchés pour la survie du cross-country
Le comité derrière l'organisation du populaire cross-country du primaire recherche des bénévoles et des commanditaires. (Photo : courtoisie)

À la suite de quelques départs, le comité organisateur du cross-country primaire de la Commission scolaire des Affluents (CSDA) recherche activement des personnes intéressées à s’y joindre pour que cette traditionnelle course qui dure depuis 15 ans et à laquelle participent des milliers d’élèves de 4e, 5e et 6e année continuer d’exister.

Depuis plusieurs années, ce sont des employés ou d’ex-employés de la CSDA qui font partie de comité. Un des principaux défis, chaque année, est de trouver des commanditaires pour financer les coûts reliés à toute l’organisation de cette grande course qui se tient sur le terrain de l’école Esther-Blondin.

Il y a peu de temps, Robert Dufort, responsable du comité, ainsi qu’un autre membre ont annoncé leurs départs. Des départs qui pourraient en attirer d’autres, craignent certains membres, dont Marie-Pier Lafortune.
Cette enseignante d’éducation physique souhaite ardemment que le cross-country se poursuive et c’est pourquoi elle recherche des gens qui souhaitent s’impliquer. Toute offre de commandite sera aussi la bienvenue.

Les gens intéressés peuvent contacter Jean-Sébastien Francoeur au 514 318-2060 ou par courriel à jean-sebastien.francoeur@csda.ca.

Pas en péril

Du côté de la CSDA, la directrice des communications Marie-Josée Lorion assure que l’événement est loin d’être en péril. «La direction générale s’implique pour assurer la relève. On sollicite des gens et on explore», assure-t-elle.

Quant à savoir si la Commission scolaire pourrait elle-même injecter quelques dollars, elle affirme «qu’à une certaine époque, le conseil des commissaires pouvait contribuer financièrement, mais c’est devenu impossible parce qu’il y a beaucoup d’activités et parce qu’il y a eu un choix qui a été fait de soutenir les familles en difficulté».

Le 16 octobre dernier, 1 650 coureurs de 24 écoles ont pris le départ du cross-country. Près de 1 900 coureurs provenant de 18 écoles étaient attendus le lendemain, mais la deuxième journée a été annulée en raison du mauvais temps.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar