BRIN D’HISTOIRE, par Aimé Despatis

 

LE FILS D’UN ANCIEN MAIRE ÉTAIT UN COMÉDIEN BIEN CONNU

«PALMIERI» Archambault a été un des créateurs du théâtre français à Montréal en 1900

– Joseph-Serge Archambault était le fils d’un ancien maire de Terrebonne avant 1900

C’est un autre personnage de notre petite histoire que nous faisons revivre aujourd’hui, Joseph-Serge Archambault, né à Terrebonne le 15 octobre 1871 (1), qui accéda à une grande notoriété en tant que comédien dans la métropole dès 1898 et qui entra en 1900 au Théâtre National, un des mieux connus à l’époque, dont il fut un des fondateurs et directeur. Dans cette carrière, sous le nom de théâtre Palmieri, il fut sans nul doute un des principaux créateurs du théâtre français.

Il était bien le fils du maire Archambault

Il naquit à Terrebonne et il a rappelé ce fait avec ironie dans son autobiographie «Mes souvenirs de théâtre», un livre de 116 pages publié en 1944 aux Éditions de l’Étoile à Montréal. «Je suis un brave Canadien français né à Terrebonne, petite ville qui restera à jamais célèbre dans les annales de l’histoire, car elle fut témoin de ma naissance. Aucune étoile, aucune comète ne présida à mon entrée dans le monde. Lorsque, sorti de l’obscuration, j’aperçus le jour, tout Terrebonne s’écria : « Encore un Archambault de plus sur la planète. »»

Notons tout de suite que le jeune Archambault de Terrebonne prouva plus tard qu’il était bien le fils de son père, le docteur Joseph-Serge (Sergius) Archambault, M.D., né à Mascouche, qui habita Terrebonne avec sa famille et en fut le maire de 1879 à 1887 et de 1889 à 1892. (2)

Le futur comédien bien connu fit ses études au Collège Saint-Louis de Terrebonne, alors situé rue Sainte-Pierre, puis au Collège de Saint-Laurent et à l’Université Laval de Montréal, de 1893 à 1896.

Il débuta au théâtre en 1898 – il avait 27 ans – au National, puis en 1910, il fut directeur du Théâtre National à Québec, et enfin, à Montréal, directeur du Chanteclerc, tous théâtres populaires du temps.

Son nom de théâtre, «Palmieri», c’est en souvenir du premier rôle qu’il a joué et qui a marqué le début de sa carrière. (3-4)

Il a eu deux enfants : Serge et Berthe.

Nous l’avons retracé finalement à Chambly

Aucune note, aucun document, pas la moindre allusion à son nom n’est parvenu jusqu’à nous de Terrebonne depuis la parution de la biographie de ce personnage né à Terrebonne

Une seule phrase dans le livre nous a permis de trouver sa trace à Chambly. La voici :

«Assis à ma fenêtre, dans ma solitude de Chambly, je regarde passer…» (p.111)

Nous communiquons présentement avec le directeur du «Journal de Chambly» et avec la présidente de la Société d’histoire de Chambly afin d’obtenir les précisions suivantes:

a) Palmieri est-il décédé à Chambly et si oui, àquelle date;

b) Beaucoup plus important que tout : les enfants de Palmieri sont-ils encore de ce monde ou ont-ils des descendants de qui nous pourrions apprendre si oui ou non Joseph-Sergius Archambault, l’ancien maire de Terrebonne, le seul dont nous n’avons pas la PHOTO, n’aurait pas laissé dans sa famille une PHOTO de lui que l’auteur de ce texte cherche désespérément depuis une cinquantaine d’années!

______________________________

(1) L’acte de baptême dans la paroisse Saint-Louis-de-France de Terrebonne porte le nom du nouveau-né : Joseph SERGIUS, comme son père.

(2) Nos lecteurs liront sa biographie dans le deuxième volume sur l’histoire du conseil municipal de Terrebonne, par les auteurs Jacques Corbeil et Aimé Despatis, page 269.

(3) «Palmieri». Ce nom, je l’ai entendu pour la première fois dans mon adolescence – 1935? –, dans ma famille. Mon père, Edmond, contemporain de l’acteur, avait mémorisé ce nom. Il était bien le seul dans tout Terrebonne. Jamais, au grand jamais, je n’ai entendu le nom de ce personnage de qui que ce soit d’autre dans ma ville.

(4) Une biographie sommaire de «Palmieri, artiste dramatique», a été publiée dans l’édition de 1922 des «Biographies canadiennes».

Partager cet article

Commentez l'article

avatar