Ça swing à l’Expo-Vente Country

Par Stéphane Fortier
Ça swing à l’Expo-Vente Country
Quatre membres du comité organisateur de l’Expo-Vente Country, soit Ginette Ruel, Andrée Bergeron, Guylaine Tremblay et Marie-Christine Dessypris.

Les 12 et 13 octobre avait lieu la 4e édition de l’Expo-Vente Country du Cercle de Fermières La Plaine au Pavillon Napoléon-Gauthier, et des centaines d’amateurs de musique western et d’artisanat ont envahi les divers kiosques intérieurs et extérieurs.

De fait, on comptait une centaine d’exposants cette année. «Et dire que lorsque nous avons commencé, il y a quatre ans, nous avions 30 exposants et l’année dernière, 70, révèle Marie-Christine Dessypris, présidente du Cercle de Fermières La Plaine qui existe depuis 55 ans et qui compte quelque 90 membres aujourd’hui. «Plus de 80 % des exposants de cette année ont déjà enregistré leur inscription pour l’année prochaine. Il y aura donc assurément une 5e édition», annonce la présidente.

En plus des exposants, pas moins de 35 chanteurs et musiciens alternaient sur scène pour faire swinguer les visiteurs. Mais pourquoi une Expo-Vente à saveur country? «Lors du premier salon, des chanteurs country nous ont proposé de participer à l’événement et la tradition s’est perpétuée au cours des années subséquentes», explique Marie-Christine Dessypris.

Il y avait de nombreux exposants à la 4e Expo-Vente Country du Cercle de Fermières La Plaine.

Aider le communautaire

L’année dernière, la vente des billets de tirage avait permis de remettre 400 $ à l’organisme OLO (œufs, lait, orange), dont la mission est de donner une chance égale aux familles de mettre au monde des bébés en santé et d’acquérir de saines habitudes alimentaires tôt dans la vie. «Le volet communautaire de notre événement apporte un gros plus et contribue à sa popularité. Les gens ont notamment l’occasion de faire don de vêtements chauds au Café de rue Solidaire à Terrebonne. Notre contribution à la cause des sans-abri nous vaut d’ailleurs d’être en nomination pour le prix Pompon d’or», révèle la présidente du Cercle.

Comme cette année, le Cercle de Fermières a pu jouir de plusieurs commandites, lesquelles lui ont notamment permis de financer les abris pour les kiosques extérieurs, Marie-Christine Dessypris croit que plus d’argent sera remis au communautaire cette année. C’est à suivre.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar