CAHIER RELANCE – Une entreprise temporaire… permanente?

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
CAHIER RELANCE – Une entreprise temporaire… permanente?

Mathieu Bourassa, qui travaillait pour l’entreprise familiale Portes Bourassa avant la pandémie de COVID-19, a pris un risque lorsqu’il a décidé de louer un local dans le parc industriel de Mascouche pour implanter Bourassa Protection Médicale. Quelques semaines plus tard, l’entreprise a fabriqué et livré 350 000 visières de protection. Elle compte parmi ses clients plusieurs centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) de la grande région de Montréal ainsi que des cliniques. L’équipe d’une trentaine d’employés arrive maintenant à produire environ 12 000 visières par jour, raconte M. Bourassa. Peut-on penser que l’entreprise est là pour de bon, alors qu’elle devait être temporaire au départ? « Nous faisons ce que nous pouvons pour la rendre permanente. Il y a toujours eu de la demande pour les visières, mais celles qu’on utilisait avant venaient de la Chine ou d’ailleurs », explique l’entrepreneur, qui visera très prochainement le marché américain. L’entreprise a aussi développé des visières pour d’autres milieux que le monde médical. « Nous avons des visières amovibles pratiques pour les serveurs dans les restaurants ou des employés d’usines. Nous en faisons aussi qui se posent sur des casques de construction ainsi que des visières pour enfants », conclut-il. (Photo : courtoisie)

Partager cet article

Commentez l'article

avatar