Caracol et Seba, ambassadeurs du 21e concours MusiQualité

Par Stéphane Fortier
Caracol et Seba, ambassadeurs du 21e concours MusiQualité
Caracol et Seba agissent comme ambassadeurs de la 21e édition du concours MusiQualité.

Pour une 21e année, le concours MusiQualité, initiative de la SODAM et maintenant intégré à l’intérieur du Festival Grande Tribu, pourra compter, comme d’habitude, sur des ambassadeurs de qualité en Caracol, toujours en harmonie avec l’éclectisme musical, et le rappeur Seba.

Rappelons d’entrée de jeu que MusiQualité se veut un concours formateur qui s’adresse aux artistes émergents de 12 à 40 ans, tous styles musicaux confondus, et qu’il est ouvert à toutes les langues d’interprétation. Cette année, la finale du concours, qui clôturera le Festival Grande Tribu, aura lieu le 3 mai au Théâtre du Vieux-Terrebonne (TVT).

Pour Caracol, MusiQualité lui donne l’opportunité de partager son expérience, ses connaissances de la scène et de l’écriture. «Nous faisons du mentorat, en quelque sorte. Il y a un aspect coachingqui me plaît. J’aime aussi le fait qu’on découvre des artistes émergents pleins de talent», affirme-t-elle. «C’est la deuxième fois que j’agis en tant qu’ambassadeur du concours et cela m’a permis déjà de tisser des liens d’amitié. L’année dernière, j’y ai donné mon premier spectacle solo et je voulais revenir cette année, mentionne Seba, qui est originaire de Terrebonne. Je suis tellement heureux de venir dans mon patelin et je n’hésiterais pas à revenir chaque année pour MusiQualité!»

Caracol est aussi très heureuse d’être de la partie cette année. «En plus de donner un coup de pouce aux participants, de les aider dans leur cheminement, cela se veut une belle occasion d’avoir un feedback sur sa propre musique», avoue celle qui écrit également pour plusieurs artistes. Carcacol aime côtoyer les gens de passion, les gens qui font d’abord de la musique par plaisir.

«Les jeunes (et moins jeunes), en nous côtoyant, réalisent tout le travail qu’il faut consacrer pour en faire une carrière, avant, pendant et après», explique Seba. «Si nous pouvons les inspirer, leur donner des outils, c’est parfait. C’est ça, le but premier», renchérit Caracol.

Avant le 1er mars

Le concours MusiQualité s’adresse donc aux artistes de la chanson de 12 à 40 ans, qu’ils soient de la relève musicale ou en voie de professionnalisation. Toutes les langues d’interprétation sont acceptées ainsi que tous les styles musicaux.

«La période d’inscription débute le 11 février et se poursuit jusqu’au 1er mars, mais ceux qui s’inscrivent avant le 10 février bénéficieront d’un rabais de 10 $ sur le coût d’inscription, qui est de 50 $», rappelle Marie Bellerose, coordonnatrice de l’Acoustique à la SODAM.

Il y aura d’abord une période d’auditions et ensuite, les 16 finalistes seront répartis dans quatre catégories, soit Interprètes jeunesse, Interprètes adultes, Auteurs-compositeurs-interprètes et Groupes.

Deux journées de formation seront assurées par Caracol, Seba et le musicien JP Loignon (une journée complète). La finale suivra le 3 mai. Les gagnants recevront 500 $ en bourses. «Le plus important, toutefois, c’est toute la visibilité dont les gagnants bénéficieront par la suite et qui accompagne la victoire», tient à préciser Caracol.

Pour en savoir plus et s’inscrire, on se rend au www.sodam.qc.ca/sodam et on clique sur l’onglet «Musique».

Partager cet article

Commentez l'article

avatar