« C’était des personnes influentes à la Ville »

Photo de Gilles Fontaine
Par Gilles Fontaine
« C’était des personnes influentes à la Ville »
Nathalie Bellavance, conseillère municipale, et Marc Campagna, ancien conseiller, ont témoigné au procès de Jean-Marc Robitaille (notre photo), de Daniel Bélec, de Luc Papillon et de Normand Trudel le mercredi 16 octobre. (Photo : Gilles Fontaine)

C’est ainsi que la conseillère municipale de la Ville de Terrebonne Nathalie Bellavance a décrit Jean-Marc Robitaille, Daniel Bélec, Luc Papillon et Michel Morin lors de son témoignage au procès de l’ancien maire de Terrebonne, de son chef de cabinet Daniel Bélec, de l’ancien directeur général de la Ville Luc Papillon et de l’entrepreneur Normand Trudel, le 16 octobre.

Nathalie Bellavance a été élue une première fois en 2009 au sein de l’Équipe Robitaille. Elle a été réélue en 2013 et en 2017.

Son témoignage a été rendu en moins d’une heure, incluant son contre-interrogatoire. Nous en avons appris peu sur l’implication des coaccusés dans un quelconque système de favoritisme.

Elle a par contre décrit MM. Robitaille, Bélec, Papillon et Morin comme des hommes très influents.

Influents et caractériels

«M. Bélec avait beaucoup d’expérience en politique. C’est un homme intelligent. Il avait une grande connaissance du milieu et était très influent à la Ville. C’était quelqu’un de puissant. C’était la personne derrière le maire, il décidait de beaucoup de choses. Michel Morin a été conseiller municipal. Il est issu du monde bancaire et avait beaucoup de connaissances. Il était aussi très impliqué à la Ville. Il était exigeant. Il connaissait beaucoup d’entrepreneurs», a-t-elle témoigné.

De Luc Papillon, qu’elle ne connaissait que de façon professionnelle, elle mentionne qu’il était aussi très influent. «C’était des hommes très influents et très caractériels.»

Voyages de pêche

En deuxième partie de la matinée, c’était au tour de Marc Campagna de rendre son témoignage. M. Campagna a été conseiller municipal de Terrebonne de 1993 à 2017. Élu au sein de l’équipe d’Irenée Forget, il s’est greffé à l’Équipe Robitaille par la suite.

Lors de son témoignage, il a admis avoir reçu des cadeaux de plusieurs personnes. «C’était les cadeaux de Noël usuels que nous recevions.» Il aurait reçu ces «cadeaux usuels» jusqu’en 2011, alors qu’un code de déontologie et d’éthique des élus et des employés-cadres a été adopté par le conseil municipal. Ce code interdisait d’accepter quelque cadeau ou avantage que ce soit.

Il a également admis avoir été invité à deux voyages de pêche au lac des Neiges en 2006 et en 2007.

«C’est le maire qui m’invitait. Étaient présents lors de ces voyages Luc Papillon, Daniel Bélec, Marie-Claude Lamarche, Michel Morin, Aurèle Théberge, Normand Trudel (en 2006) et Denis Lévesque», a-t-il décrit.

Il a affirmé ne pas avoir payé ces voyages. Peu d’informations ont été données quant à la personne qui en a acquitté les frais. «Je ne le sais pas», a-t-il tout simplement dit.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar