Chanson, vidéoclip et philanthropie

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
Chanson, vidéoclip et philanthropie
La pièce Au-delà la de marée de la chanteuse Amylie a déjà été écoutée 20 000 fois sur les plateformes numériques. (Photo : Alex Dozois)

Même si ses projets ont aussi été interrompus par la pandémie, la chanteuse Amylie, originaire de Mascouche, profite de la tempête pour offrir une nouvelle chanson et un vidéoclip, en plus d’encourager RAIS – Ressource Adoption, un organisme soutenant les personnes adoptées et les parents adoptants.

La pièce intitulée Au-delà la de marée existait déjà depuis plus d’un an. Elle aborde notamment de l’évolution de la vie de couple lorsque ceux qui le forment deviennent parents. Amylie voyait dans cette chanson un lien avec le fait de se retrouver dans une bulle. Une sorte de confinement. Pas celui engendré par la pandémie, mais plutôt par l’arrivée d’un « petit humain », comme elle le décrit, qui a besoin de toute l’attention de ses parents.

En images

Si la pièce existait depuis un certain temps, l’idée de l’accompagner d’un vidéoclip est venue un peu plus tard. « Ça faisait longtemps que je voulais illustrer une chanson avec un film en dessin animé. Ça a été rendu possible grâce au travail de Mathlide Corbeil, qui vit d’ailleurs elle aussi une situation de maternité nouvelle », indique Amylie, soulignant que la complicité était au rendez-vous.

L’artiste a aussi décidé d’encourager une bonne cause en remettant les revenus générés par la vente et l’écoute sur les plateformes de diffusion en continu à un organisme communautaire fondé par une amie et dont la mission est de « favoriser un bien-être individuel et familial » des personnes adoptées et des parents adoptants.

Près d’un mois après son lancement, le 5 juin, la pièce avait été écoutée quelque 20 000 fois sur les plateformes numériques. Il était impossible de connaître le nombre de téléchargements. Tous les liens pour écouter et télécharger Au-delà la de marée sont disponibles sur la page Facebook d’Amylie.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar