Chemin Gascon : un contrat finalement octroyé

Jean-Marc Gilbert

media@larevue.qc.ca

Chemin Gascon : un contrat finalement octroyé
On s’approche de plus en plus des travaux de réaménagement du chemin Gascon. Un contrat a été octroyé le 10 septembre, mais on ne connaît encore rien du calendrier de réalisation. (Photo : archives)

Après un premier appel d’offres pour lequel aucune entreprise n’avait montré d’intérêt au printemps, le conseil municipal de Terrebonne a enfin octroyé un contrat pour la réalisation des travaux sur le chemin Gascon, le 10 septembre, lors d’une séance se tenant dans le secteur de Terrebonne-Ouest.

La soumission de Pavage des Moulins, pour un montant de 4 469 794,54 $, s’est avérée la plus basse conforme des trois soumissions reçues. Notons qu’il s’agit de 75 000 $ de plus que l’estimation du prix du contrat effectuée par la Ville.

Impossible, pour l’instant, de proposer un calendrier précis de ces travaux qui visent la construction de trottoirs, d’une piste cyclable, et l’installation de feux de circulation et d’éclairage sur le chemin Gascon, entre les autoroutes 25 et 640. «Une rencontre de démarrage aura lieu dans les prochains jours pour discuter du calendrier», affirme le maire Marc-André Plante. Il est possible que des travaux aient lieu dès cet automne, comme ils pourraient ne débuter qu’au printemps. Chose certaine, les travaux à effectuer dans la pente où le boulevard Moody change de nom pour le chemin Gascon seront effectués à l’été 2019, fort probablement pendant la période des vacances, pour diminuer au maximum les impacts sur la circulation, mentionne le premier magistrat. Aussitôt le calendrier élaboré, les citoyens en seront informés.

La Ville de Terrebonne rappelle, dans un communiqué de presse, que «la première phase de travaux s’inscrit dans le plan global de revitalisation des artères commerciales que sont le chemin Gascon, le boulevard des Seigneurs et la montée Masson».

Cannabis

Plusieurs autres dossiers discutés abondamment au cours des derniers mois ont aussi progressé. En vue de la légalisation prochaine du cannabis, une première ébauche de la future réglementation entourant sa consommation et sa possession a été présentée. Bien qu’elle ne soit pas encore en vigueur, la Municipalité a l’intention d’interdire la consommation «sur la place publique». Terrebonne souhaite même interdire la possession de cannabis dans un parc ou une piste cyclable. Et l’amende proposée en cas d’infraction est sévère : de 200 $ à 500 $ pour une première offense et de 300 $ à 1 000 $ en cas de récidive.

Protocole aboli

Un autre dossier ayant fait couler beaucoup d’encre dans les derniers mois est celui concernant le protocole d’entente datant de plus de 10 ans entre la maison pour femmes et enfants violentés Regroup’elles et les citoyens du secteur.

Après une consultation au printemps et un sondage cet été, le conseil a adopté unanimement un règlement qui a pour effet d’abolir le protocole existant. Conséquemment, le stationnement sur rue sera autorisé pour tous dans le secteur de la maison d’hébergement, dont nous taisons l’emplacement pour des raisons de confidentialité et de sécurité.

Cette annonce s’est faite au grand dam d’un petit nombre de citoyens qui ont manifesté leur mécontentement lors de la période de questions. Ils souhaitaient le maintien, mais surtout une application stricte du protocole.

Toutefois, la décision est sans appel. «Les citoyens ont le goût de passer à autre chose. Les gens nous l’ont exprimé dans le sondage (…) Ce soir, on passe à autre chose», a témoigné le maire Plante.

Gouvernance

Finalement, le conseil a aussi déposé les lettres transmises aux organismes mandataires dans lesquelles on retrouve les «les priorités et les attentes de l’administration municipale pour la prochaine année». Un texte sera publié sur le sujet dans une future édition de La Revue.

La prochaine séance du conseil municipal ne se tiendra pas le 1er octobre, comme initialement prévu, en raison des élections provinciales. Elle aura lieu le mardi 9 octobre, à la salle du conseil, dans le Vieux-Terrebonne.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar