Communiquer avec les enfants malgré les couvre-visages

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
Communiquer avec les enfants malgré les couvre-visages
« La langue des signes en soutien au langage verbal permettra de réduire les problématiques reliées à la compréhension des idées principales et à l’anxiété face au défi de ne pas comprendre et être compris », Stéphany Laflèche, intervenante en stimulation langagière. (Photo: courtoisie)

Depuis sa fondation en 2017, Seasign promeut le langage des signes à travers une technologie interactive, dont l’avatar Samuel, afin de favoriser l’apprentissage des enfants. En cette période de pandémie, où les jeunes se retrouvent devant des adultes masqués, la solution que met de l’avant l’entreprise de Mascouche devient d’autant plus importante.

Eugénie Miron, copropriétaire de Seasign avec son conjoint, André Taschereau, pense entre autres ici à tous les professionnels du milieu de l’éducation qui doivent communiquer avec les enfants, tout en portant un couvre-visage. « Il y a des informations que l’enfant ne peut pas voir à cause du masque, ce qui rend difficile la communication et l’apprentissage du langage. Pour palier le manque et éviter une rétrogradation des acquis, on peut utiliser le langage des signes », introduit-elle.

Sur le site Internet de l’entreprise, un texte de Stéphany Laflèche, présidente de la Boîte à paroles et intervenante en stimulation langagière, soulève les problématiques rencontrées par les jeunes devant un adulte qui porte un masque : difficulté à identifier les émotions, impossibilité de voir les lèvres, difficulté à déchiffrer le message, peur des visages masqués et perte de rétroaction par rapport aux mots et aux sons réalisés.

Un outil simple et efficace

« Une des manières les plus simples de venir en aide aux enfants est d’adopter un langage corporel et gestuel appuyé. Pour tous les enfants, la langue des signes en soutien au langage verbal permettra de réduire les problématiques reliées à la compréhension des idées principales et à l’anxiété face au défi de ne pas comprendre et être compris. L’incompréhension de l’autre et la frustration face à son incapacité à se faire comprendre sont parmi les plus grandes causes de détresse et de crises chez les enfants », affirme Mme Laflèche, en invitant les lecteurs à découvrir l’application Samuel Signes.

Pour la faire connaître, les entrepreneurs ont publié des vidéos explicatives sur la page Facebook de Samuel Signes. « On souhaite que les gens réalisent que le langage des signes est encore plus important que ce qu’on pouvait imaginer », confie Mme Miron, qui a elle-même utilisé le langage des signes avec son enfant alors qu’il n’avait que six mois.

Pour en savoir plus : samuelsignes.com. Pour cinq jours, à partir de la date de publication de l’article, Seasign offre un rabais de 25 % à l’achat du coffret « Samuel Signes à la plage » sur la boutique en ligne : www.samuelsigns.com/fr/product/coffret/. Code promo : revue25.

Partager cet article

1
Commentez l'article

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Gabrielle perry Auteurs de commentaires récents
Gabrielle perry
Invité
Gabrielle perry

Ridicule