Contrats du fédéral, agriculture et constitutionnalisme

Contrats du fédéral, agriculture et constitutionnalisme

Dans les prochains jours, le candidat du Parti vert dans Montcalm, Mathieu Goyette, compte multiplier ses rencontres avec les associations et les organisations locales, car c’est la collaboration avec celles-ci qui permettra de mieux relever le défi de l’environnement, selon lui.

Ingénieur dans le domaine de la construction, il sait que l’on ne construit pas un pont en étant seul et c’est pour cela qu’il aura besoin de l’aide de la communauté. «Le domaine de la construction a été ébranlé au Québec à la suite du rapport de la Commission Charbonneau, mais qu’en est-il au fédéral?» questionne-t-il concernant les nombreux contrats octroyés par le gouvernement du Canada.

Originaire des campagnes de Lanaudière, il affirme vouloir améliorer les conditions de l’agriculture d’ici. Il se dit aussi un ardent défendeur de la nation québécoise et de la langue française. «Je me range derrière le constitutionnalisme avant l’indépendantisme et je regrette d’ailleurs que ce dossier ne soit pas encore réglé depuis 1982», indique-t-il. Il souhaite travailler sur la question à l’intérieur du Parti vert, qui possède une culture de démocratie participative, selon lui. Se considérant déjà comme un politicien accessible et à l’écoute, il vous invite à le joindre par courriel si vous désirez en savoir plus sur ses idées : mathieu.goyette@partivert.ca. (PC)

Partager cet article

Commentez l'article

avatar