Courir pour briser les tabous sur la santé mentale

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
Courir pour briser les tabous sur la santé mentale
Souhaitant regrouper le plus de gens possible, petits et grands, les organisateurs proposent des distances de 2,5 km, de 5 km ou de 10 km. Une course à obstacles de 1 km fera également le bonheur des enfants.

C’est bien sûr pour amasser des fonds pour le département de santé mentale de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, mais aussi pour briser les tabous liés à celle-ci que la Fondation Santé Sud de Lanaudière vous convie à son 4e Défi hivernal.

L’activité présentée par Desjardins et Terrebonne Ford, en collaboration avec PhysioExtra, se déroulera le 17 février au parc du Grand-Coteau de Mascouche. Cette année encore, les participants auront le choix entre le duathlon élite en formule compétitive ou le duathlon plaisir en formule participative. Il sera possible de combiner la course à pied et la raquette ou d’opter pour la course à pied uniquement.

Souhaitant regrouper le plus de gens possible, petits et grands, les organisateurs proposent des distances de 2,5 km, de 5 km ou de 10 km. Une course à obstacles de 1 km fera également le bonheur des enfants.

En plus des présentateurs de l’événement, la Fondation Santé Sud de Lanaudière est heureuse de pouvoir s’appuyer sur ses deux coprésidents d’honneur, les docteurs Suzanne Paquette et Yves Fouquette, psychiatres à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur.

«Le Défi hivernal est une activité extraordinaire qui correspond à nos valeurs, dont l’importance de s’impliquer pour la communauté et pour nos patients, a introduit le Dr Fouquette. Nos patients sont des gens qui doivent lutter [sur une longue période] contre la maladie, car ce sont souvent des maladies chroniques qui ont tendance à revenir. Ces gens courent donc des marathons régulièrement et le parallèle avec la course est quelque chose que je trouve inspirant pour appuyer cette cause.»

Cause humaine

De son côté, Martin Léveillé, directeur de la Caisse Desjardins Le Manoir, n’a pas manqué de rappeler le facteur humain de cette cause. «Chez Desjardins, on pense que l’argent doit être au service des gens et la santé mentale est une cause profondément humaine. Il n’est pas question de scan ou de technologie, mais bien d’une approche humaine», a-t-il évoqué.

À cet effet, le maire de Terrebonne, Marc-André Plante, a souligné l’importance d’activités comme le Défi hivernal pour repousser les tabous et sensibiliser la population à la santé mentale. De telles initiatives, a-t-il précisé, permettent d’ouvrir les esprits lorsque vient le temps d’intégrer un projet touchant à la santé mentale au sein d’une communauté qui peut être récalcitrante à la chose.

Les coureurs, seuls ou en équipe, peuvent dès maintenant s’inscrire au www.mondefihivernal.com. Pour plus d’information, communiquez avec Christine Lefebvre au 450 654-7525, poste 21118.

Partager cet article
GPAT

Commentez l'article

avatar