Courir pour leur donner une meilleure vie

Photo de Pénélope Clermont
Par Pénélope Clermont
Courir pour leur donner une meilleure vie
Élisabeth Bourque, Matisse Majeau et Cédrik Bourque, accompagnés d’Anne-Sophie Schlader et de la mascotte du CHU Sainte-Justine, Cachou. (Photo : Pénélope Clermont)

Les porte-paroles du Défi-Jeunesse Sainte-Justine pour les écoles privées ont rassemblé leurs collègues de classe du Collège Saint-Sacrement, le 4 septembre, pour lancer l’édition 2019 de ce grand défi annuel au profit des enfants malades du CHU Sainte-Justine, lequel a permis d’amasser 115 658 $ l’an dernier.

Encore cette année, les étudiants du Collège seront amenés à courir 3 km, 5 km ou même 10 km pour la cause. Cette course aura lieu le 25 septembre si le temps le permet. Mais d’ici là, on demande à chacun de recueillir 40 $ pour atteindre un objectif global de 70 000 $.

Les porte-paroles Cédrik Bourque, Matisse Majeau et Élisabeth Bourque ont motivé les troupes par une présentation explicative du défi, laquelle s’est conclue par une vidéo dans laquelle on pouvait entendre un enfant chanter La Maladie d’amour sur des images touchantes d’enfants malades. «Il faut prendre soin des moments qu’on passe avec notre entourage. Amassons des dons pour donner la chance aux enfants malades de partager la maladie d’amour, a lancé Matisse. Courons ensemble afin de donner une meilleure vie aux enfants malades. Voyons-le comme un honneur!»

Soutenir l’expertise

Alors que les années passées, l’argent récolté allait au centre de traumatologie du CHU Sainte-Justine, cette année, c’est tout l’hôpital qui en bénéficiera. Les sommes iront là où les besoins sont, que ce soit en recherche ou en équipements spécialisés. «On souhaite soutenir tous les départements, car notre expertise est partout. C’est ce qui rend l’Hôpital Sainte-Justine unique», a expliqué Anne-Sophie Schlader, représentante de la Fondation du CHU Sainte-Justine.

Celle-ci a rappelé que le Défi-Jeunesse Sainte-Justine est le plus grand mouvement philanthropique jeunesse au Québec, réunissant 30 000 élèves qui ont comme objectif d’amasser 600 000 $. Ces fonds serviront notamment aux quelque 84 000 enfants qui sont traités à l’urgence de Sainte-Justine annuellement. Toujours selon Mme Schlader, 75 % des enfants atteints de cancer soignés à cet hôpital proviennent de l’extérieur de Montréal. Enfin, 80 % des pédiatres québécois sont passés par Sainte-Justine pour compléter leur formation.

«Votre participation aide à sauver des vies. Merci d’avance parce que vous faites une réelle différence», a-t-elle conclu en s’adressant aux étudiants.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar