COVID-19 : Déjà des répercussions commerciales

Photo de Jean-Marc Gilbert
Par Jean-Marc Gilbert
COVID-19 : Déjà des répercussions commerciales
Les commerces sont de plus en plus nombreux à fermer leurs portes, tous secteurs d'activité confondus. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Toutes les mesures prises pour contrer la propagation du coronavirus ont évidemment d’importants impacts économiques commerciaux dans tous les secteurs d’activité. Chaque jour depuis une semaine, des commerces annoncent la prise de mesures ou carrément leur fermeture temporaire.

Mercredi, sur l’heure du midi, plus de la moitié des boutiques des Galeries Terrebonne étaient fermées. Dans certains cas, une affiche dans la vitrine indiquait qu’il s’agissait d’une fermeture d’une durée indéterminée en raison du coronavirus. Aucun kiosque dans l’allée centrale n’était ouvert. La foire alimentaire était pratiquement déserte, même si tous les restaurants étaient prêts à servir les clients.

La direction des Galeries a pour sa part modifié ses heures d’ouverture, depuis le 16 mars, « dans le but de continuer à assurer la santé et la sécurité de nos locataires, de nos employés et clients respectifs », indique le centre commercial, sur son site Internet. Les nouvelles heures sont de 11 h à 18 h le lundi et mardi, de 11 h à 19 h du mercredi au vendredi et de 11 h à 17 h le samedi et dimanche.

Questionnée quant à la fermeture complète du centre commercial, une responsable nous dirige vers le gestionnaire de l’établissement, le groupe Westcliff. « La situation évolue de jour en jour et même d’heure en heure. De notre côté, nous respectons les consignes des autorités gouvernementales, mentionne Marc Montpetit, directeur régional de l’exploitation. Nous allons nous ajuster, mais nous devons aussi penser que certains détaillants offrent des produits essentiels », ajoute-t-il, faisant référence notamment à la pharmacie et à l’épicerie.

Dans les restaurants, la consigne de limiter la fréquentation à 50 % de la capacité semble être respectée. Certains établissements ont décidé de carrément fermer leur salle à manger. C’est notamment le cas de McDonald’s.

Le franchisé Michel Marchand, qui possède plusieurs succursales dans la région et qui embauche de nombreux employés, dont des étudiants, nous a dirigés vers le siège social de McDonald’s du Canada. « Assurer la santé et le bien-être de nos employés et de nos clients demeure notre priorité absolue », affirme Ryma Boussoufa, directrice des communications externes de McDonald’s du Canada, dans un courriel. Elle précise que les succursales se consacrent exclusivement aux commandes pour emporter, au service à l’auto et à son service de livraison. Elle n’a toutefois pas répondu à notre question à savoir si des mises à pied temporaires ont dû être effectuées dans le contexte.

Vieux-Terrebonne très calme

Depuis quelques jours, le Vieux-Terrebonne est anormalement calme. Les fermetures du Théâtre du Vieux-Terrebonne et des bars y sont certainement pour quelque chose. La grande majorité des restaurants sont également fermés et des affiches ont été apposées sur la porte d’entrée. Le restaurant La Confrérie, sur la rue Saint-Pierre, l’a même fait avec un peu d’humour en affichant « RESTEZ CHEZ VOUS. Un message du COVID-19. » Certains établissements offrent toutefois la livraison.

Le restaurant La Confrérie, sur la rue Saint-Pierre, annonce sa fermeture avec un peu d’humour. (Photo : Jean-Marc Gilbert)

Le groupe privé Facebook J’habite dans le Vieux-Terrebonne a d’ailleurs élaboré une liste fort intéressante de tous les commerces ouverts et fermés durant la pandémie. Il est possible de la consulter en devenant membre du groupe.

Autres fermetures annoncées ou à prévoir

D’autres commerces ont annoncé ou pourraient annoncer bientôt la cessation temporairement de leurs activités.

Par exemple, mercredi soir, ALBI le Géant a pris la décision de fermer toutes ses concessions pour une période minimale de 14 jours.

Partager cet article

Commentez l'article

avatar